Les spectateurs de La Joconde décrivent la sensation d'être observés en permanence par Mona Lisa. L'œuvre qui a donné le nom à cet effet ne vous suit pourtant pas des yeux, assurent des psychologues.

Vous avez l’impression que les yeux de La Joconde vous suivent lorsque vous regardez ce célèbre portrait peint par Leonard de Vinci ? Cet « effet Mona Lisa » existe bien, mais… pas dans l’œuvre qui lui a pourtant donné son nom.

Dans une étude publiée le 7 janvier 2019 au sein de la revue i-Perception, les psychologues Sebastian Loth et Gernot Horstmann de l’université de Bielefeld (Allemagne) montrent que le regard de La Joconde ne vous suit pas, contrairement à ce que l’on pourrait penser.

La Joconde ne vous suit pas des yeux. // Source : Flickr/CC/ManJia Li (photo recadrée)

Non, les yeux de La Joconde ne vous suivent pas

On parle d’effet Mona Lisa pour désigner un portrait (une peinture ou une photographie) qui donne la sensation que les yeux de la personne représentée sont rivés sur l’observateur. Cet effet fonctionne « indépendamment de sa position, de sa distance et de son angle par rapport à l’image », notent les auteurs.

Sebastian Loth et Gernot Horstmann écrivent pourtant que les travaux sur cet effet « affirment souvent que Mona Lisa regarde le spectateur sans présenter de preuves. » Ils vont jusqu’à dire que c’est sans doute le désir du spectateur d’être observé qui a créé la croyance selon laquelle La Joconde présente cette particularité.

Comment notre cerveau prolonge le regard de Mona Lisa

Les psychologues ont étudié la ligne de regard de Mona Lisa, c’est-à-dire la façon dont notre cerveau prolonge le regard de la femme dépeinte dans l’œuvre. Les mesures permettent aux chercheurs d’affirmer que La Joconde ne fixe pas le spectateur.

La ligne de regard de Mona Lisa, en rouge. // Source : Sebastian Loth et Gernot Horstmann, i-Perception

Elle regarde vers la gauche (à votre droite)

La peinture a été présenté à 24 individus sur un écran d’ordinateur, à environ 66 centimètres de distance de leurs yeux. Au lieu de demander aux participants s’ils se sentaient observés par Mona Lisa, les psychologues ont placé une règle entre eux et l’écran. Les observateurs devaient dire quand ils avaient l’impression que le regard de Mona Lisa s’alignait avec cette règle.

Résultat ? La ligne de regard de Mona Lisa n’est pas systématiquement dirigée vers le spectateur. Les yeux de La Joconde sont orientés vers sa gauche, car la ligne de regard forme un angle de 15,4° à droite du spectateur. « Il n’y a aucun doute sur l’existence de l’effet Mona Lisa — cela ne se produit tout simplement pas avec Mona Lisa elle-même », concluent les auteurs.

Partager sur les réseaux sociaux