Les deux petits robots envoyés par la sonde Hayabusa 2 sont descendus en direction de l'astéroïde Ryugu. L'agence spatiale japonaise, qui supervise la mission, a relaté cet atterrissage historique sur cet objet primitif du système solaire.

Hayabusa 2 avait quitté la surface de la Terre en décembre 2014. Presque quatre années plus tard, la sonde de l’agence spatiale japonaise a réussi une manœuvre historique : le 21 septembre 2018, elle a déployé deux rovers à la surface de l’asteroïde Ryugu, dans le cadre de sa mission destinée à ramener un jour un prélèvement de cet objet sur la Terre.

Le « Faucon pèlerin 2 » a été envoyé par l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise (JAXA) afin d’explorer cet astéroïde presque sphérique situé à 95 400 kilomètres de notre planète. Les robots MINERVA-II1A et MINERVA-II1B se sont posés sur Ryugu : l’agence spatiale japonaise a confirmé l’atterrissage de leur capsule commune dans une série de tweets.

Comme le relève la BBC, cela fait d’eux les premiers robots déployés avec succès à la surface d’un astéroïde. L’un des tweets montre la photographie de l’ombre projetée sur l’astéroïde lors de la descente des rovers, qui ont atterri 60 mètres au dessous de la sonde sur cet objet d’un kilomètre de large, précise Futura Sciences.

Un vestige du système solaire

En quoi cet objet est-il si important ? Cet astéroïde de type C, dont le nom officiel est 162173 Ryugu, est considéré comme une précieuse relique du système solaire. Son étude pourrait permettre d’en savoir plus sur notre propre planète, qu’il s’agisse de ses origines ou du reste de son histoire.

Cette mission fait suite à celle menée par la sonde Hayabusa entre 2003 et 2010, partie explorer l’astéroïde Itokawa. Les différentes tentatives d’atterrissage de cette sonde n’ont pas permis de récolter les échantillons espérés et Hayabusa avait rencontré des problèmes de propulsion au moment de revenir vers la Terre.

Le déploiement des rovers a été suivi avec attention par la JAXA : elle a publié plusieurs clichés de l’atterrissage de MINERVA-II1, qui contient les rovers 1A et 1B. Les deux robots cylindriques pèsent à peine plus d’un kilogramme, pour un diamètre de 18 centimètres.

Les deux rovers vont se propulser à la surface de l’astéroïde pour évoluer

À leur bord, ils embarquent plusieurs caméras, alimentées par des cellules solaires, ainsi que des thermomètres. Les rovers seront chargés d’arpenter la surface de Ryugu, pour récolter des données sur l’astéroïde. Pour l’explorer, les deux petits engins vont utiliser la faible gravité de Ryugu en sautant à sa surface. L’objectif est de récupérer les échantillons qu’ils vont analyser en 2020, lors du retour de la sonde sur Terre.

Le 3 octobre prochain, Ryugu recevra une autre visite : celle de l’atterrisseur franco-allemand MASCOT, qui devrait se poser dans l’hémisphère sud de l’astéroïde.

Partager sur les réseaux sociaux