Pendant quelques jours, l’agence spatiale américaine n’a pas réussi à contacter son hélicoptère Ingenuity sur Mars, laissant craindre un incident grave. Le minihélico a depuis été recontacté avec succès. La Nasa essaie désormais de savoir ce qu’il s’est passé.

La fin de semaine n’a pas été de tout repos pour l’équipe responsable d’Ingenuity. Le petit hélicoptère envoyé sur Mars avec la mission Mars 2020 a connu quelques jours d’incertitude, en raison d’une perte momentanée et prématurée des communications. L’engin effectuait alors son 72e vol — déjà ! — le 18 janvier 2024.

À l’époque, on a appris que l’interruption du contact avec Ingenuity a eu lieu au moment de sa descente. « Il s’agissait d’un vol vertical rapide pour vérifier les systèmes de l’hélicoptère, après un atterrissage prématuré imprévu lors du vol précédent », précisait la Nasa dans un point d’étape le 19 janvier.

Sur la planète rouge, le minihélico utilise Perseverance, le rover de la Nasa livré avec la mission Mars 2020, pour communiquer avec les satellites sur place, puis la Terre. Avec une difficulté : la distance entre les deux planètes est si grande que les liaisons mettent parfois 20 minutes à voyager dans l’espace, ce qui allonge la moindre opération.

ingenuity perseverance
Les positions actuelles du drone (à gauche) et du rover (à droite). Plusieurs centaines de mètres les séparent. // Source : Nasa JPL

L’astromobile est un maillon-clé pour maintenir le contact avec Ingenuity, mais aussi pour envisager une analyse visuelle. D’ailleurs, l’agence spatiale américaine a indiqué le 20 janvier qu’il a été envisagé de déplacer le rover pour une inspection de l’hélicoptère — il est actuellement hors de vue. Ce scénario n’a toutefois pas été utile.

Un hélicoptère sur Mars qui a dépassé toutes les attentes

Dans un nouveau point d’étape le 21, la Nasa donné des nouvelles positives d’Ingenuity. « Nous avons rétabli le contact avec l’hélicoptère de Mars après avoir demandé à Perseverance d’effectuer des sessions d’écoute de longue durée pour le signal d’Ingenuity », est-il indiqué. L’enquête se poursuit pour savoir les raisons de cette coupure du signal.

L’état de l’hélicoptère n’est pas mentionné dans le dernier message de la Nasa. Sa 72e mission incluait une élévation jusqu’à une altitude de 12 mètres au-dessus du sol. Il n’est pas non plus précisé pour l’heure à quelle hauteur l’engin a perdu la liaison et si cela a eu des conséquences sur ses opérations d’atterrissage.

Ingenuity est allé bien au-delà des espérances de l’agence spatiale. Il était attendu de lui qu’il effectue cinq manœuvres aériennes, au début. Le premier vol a eu lieu le 19 avril 2021. Depuis, la Nasa n’a pas cessé d’en reprogrammer en plus, compte tenu des bonnes performances de l’engin. Reste à savoir jusqu’à quand il pourra tenir le rythme. En attendant, cela fait de précieuses données pour la Nasa.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !