Le Japon est parvenu à poser une mission sur la surface lunaire le 19 janvier 2024. C’est historique. Cependant, le robot a un problème qui pourrait compromettre la suite de ses activités.

Presque un an après l’échec d’une précédente mission sur la Lune, le Japon a de nouveau tenté l’exploit historique de se poser sur l’astre. La mission SLIM, menée par la Jaxa (Agence d’exploration aérospatiale japonaise), devait arriver sur la Lune en fin de journée, le vendredi 19 janvier 2024. La prouesse technologique a bien été accomplie, mais tout ne s’est pas passé exactement comme prévu. La mission SLIM est bien sur la Lune, toutefois elle rencontre un problème.

Alors que le Japon suivait en temps réel l’atterrissage de SLIM sur la Lune, vendredi, le direct a été interrompu, laissant présager de mauvaises nouvelles. Finalement, les doutes ont été levés lors d’une conférence de presse. « SLIM a effectué un atterrissage en douceur sur la surface lunaire et nous avons confirmé que le vaisseau spatial est resté opérationnel après l’atterrissage », a tweeté le compte de la mission. Le problème qui vient cependant entacher un peu cette réussite concerne les cellules solaires de SLIM : elles ne produisent pas d’énergie.

SLIM est seul sur la Lune, sans énergie solaire

Ceci serait lié à un problème d’attitude (c’est-à-dire d’orientation) après l’atterrissage du vaisseau. « La priorité est donnée à l’acquisition des données de SLIM sur la Lune », écrivait la Jaxa dans son communiqué du 20 janvier. Depuis, le compte X de la mission a donné plus d’explications sur le souci, le lundi 22 janvier. « Après l’atterrissage […], l’alimentation des cellules solaires n’a pas pu être confirmée. À un niveau de batterie de 12 %, la batterie a été déconnectée (comme prévu) […]. SLIM s’est donc éteint. »

SLIM posé sur la Lune, illustration. // Source : Jaxa (image recadrée)
SLIM posé sur la Lune, illustration. // Source : Jaxa (image recadrée)

Les panneaux solaires de SLIM ne produisent pas d’énergie. Or, la mission ne peut fonctionner qu’avec l’énergie produite par ces composants. Du côté de la Jaxa, tout espoir n’est pas perdu. « Selon les données télémétriques, les cellules solaires de SLIM sont orientées vers l’ouest. Ainsi, si la lumière du Soleil commence à briller sur la surface solaire depuis l’ouest, il existe une possibilité de production d’électricité et nous nous préparons à une reprise », indique la Jaxa.

L’agence japonaise devrait donner des nouvelles de SLIM en fin de semaine. Malgré le souci rencontré par le vaisseau, la Jaxa se dit fière d’avoir réussi un atterrissage sur la Lune, ce qui reste une prouesse en 2024. Grâce à SLIM, le Japon est devenu le cinquième pays à se poser sur la Lune, après l’ex-URSS, les États-Unis, la Chine et l’Inde.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !