Peregrine devait toucher la Lune, mais n’a pas pu à cause d’un problème de propulsion. Juste avant de précipiter sa mission contre l’atmosphère terrestre, Astrobotic Technology a pris une photo de la Terre émouvante.

Après un court séjour de 10 jours dans l’espace, la mission Peregrine s’est crashée sur Terre. Alors que cet atterrisseur privé devait atteindre la Lune, tout a été gâché juste après son décollage par un malheureux problème de propulsion. Astrobotic Technology, l’entreprise qui a développé la mission avec le soutien de la Nasa, a vu son rêve de poser Peregrine sur la Lune en douceur partir en fumée. La mission de Peregrine a mal tourné.

Il était environ 21h30 (heure française), le soir du jeudi 18 janvier 2024, lorsque la société Astrobotic a perdu contact avec Peregrine. Vraisemblablement, la mission s’est ensuite bien écrasée comme prévu contre l’atmosphère terrestre, au-dessus de l’océan Pacifique. Dans son dernier communiqué au sujet de la mission, Astrobotic a partagé ce qui semble être l’ultime photo prise par Peregrine avant son crash.

Dernière image de Peregrine dans l'espace avant de mourir. // Source : Astrobotic Technology
Dernière image de Peregrine dans l’espace avant de mourir. // Source : Astrobotic Technology

Les adieux de Peregrine avec un croissant de Terre

Le croissant visible sur ce cliché n’est pas lunaire, mais terrestre. « L’image superbe de la Terre vue depuis Peregrine a été prise par l’équipe de la mission ce matin [ndlr : du 18 janvier] », explique Astrobotic dans son communiqué.

Pour réussir une telle photo, l’équipe a dû s’y reprendre à deux fois. La première tentative a donné une image saturée, dans laquelle il était impossible de distinguer la Terre. Il a donc fallu faire pivoter Peregrine pour que le Soleil se trouve caché par la sonde, juste à gauche de la Terre, « ce qui a produit les effets étoilés sur le véhicule et révélé le croissant de Terre ». Lorsque ce cliché a été pris, Peregrine se trouvait à environ 48 000 km de notre planète.

Le précédent selfie de Peregrine avec la Terre, envoyé quelques jours plus tôt, n’était donc pas son dernier. On ne peut plus en douter désormais, la mission d’Astrobotic est un échec, même si les ingénieurs ont tout fait pour rallonger la durée de vie de Peregrine. Malgré tout, la Nasa ne s’affole pas de l’échec de Peregrine. D’autres projets tireront les enseignements de cette mission avortée pour espérer poser leurs propres alunisseurs sur la Lune dès 2024.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.