L’Agence spatiale européenne a publié quelques photos du dernier vol de la fusée Ariane 5. Il n’y en aura plus d’autres. La suite, ce sera avec Ariane 6.

Ariane 5 a donc réalisé son dernier vol dans la nuit du 5 au 6 juillet, mettant en orbite une dernière fois deux satellites, et concluant avec brio une carrière longue de vingt-sept ans. C’était son 116e vol et son 111e succès. L’occasion pour l’Agence spatiale européenne de partager quelques belles photos sur son compte Facebook, sous une licence relativement permissive.

Le développement d’Ariane 5 visait à doubler les capacités de son prédécesseur, Ariane 4, qui était en service de 1988 à 2003. L’objectif était de fournir à l’industrie des télécommunications une capacité d’envoi de charges utiles plus importantes vers des orbites géosynchrones très élevées, selon l’Agence spatiale européenne. C’est aussi pour cela que la NASA a choisi Ariane 5 pour envoyer le télescope spatial James Webb.

Maintenant, la suite s’écrira avec Ariane 6, dont les débuts sont attendus pour fin 2023 ou 2024. Ariane 6 doit fonctionner pendant une décennie, avant de céder sa place à Ariane Next. Cette fusée d’après devrait avoir des capacités semblables à ce que fait SpaceX et la Falcon 9. On attend en particulier un premier étage réutilisable et capable de rentrer sur Terre tout seul.

Le vol d’adieu d’Ariane 5 en photos

ESA Ariane 5 décollage
Source : ESA
Source : ESA-CNES-Arianespace/Optique video du CSG/P. Piron
Source : ESA-CNES-Arianespace/Optique video du CSG/P. Piron
ESA Ariane 5 départ
Source : ESA
ESA Ariane 5 vol
Source : ESA
Source : ESA
Source : ESA
Source : ESA
Source : ESA
Source : ESA
Source : ESA
Source : ESA
Source : ESA
Source : ESA
Source : ESA
Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !