Les tatouages, il faut en prendre en soin. Durant les périodes ensoleillées, et donc notamment l’été, certaines pratiques sont nécessaires pour éviter qu’ils se dégradent. Suivez le guide.

Sur le bord d’une rivière ou en terrasse d’un café, l’été est souvent synonyme de tenues plus légères pour survivre à la chaleur. C’est aussi la période où l’on a envie de mettre en avant ses tatouages, dissimulés sous des pulls ou des pantalons durant l’hiver. 

Mais s’exposer au soleil, au-delà des risques cancérigènes, peut aussi abîmer vos tatouages et modifier la couleur peut être modifiée. « Les teintes fraîches foncent, brunissent et prennent une texture marbrée (tâches) avec l’action du soleil », explique le tatoueur Aurel Rondl dans un post Insta

« Je pense qu’il y a encore pas mal de choses à faire du point de vue éducation au soleil », ajoute-t-il auprès de Numerama. « Il faudrait commencer par casser un peu les idées reçues. » Car même si un tatouage reste un corps étranger qui a fragilisé la peau, une exposition prolongée au soleil peut avoir des effets sur la santé. Outre le vieillissement prématuré de la peau, cela peut favoriser des cancers, des brûlures ou des insolations, rappelle l’Assurance maladie.

« Éviter de bronzer ou d’attraper un coup de soleil »

C’est pourquoi, la première année après un tatouage, l’exposition au soleil est très fortement déconseillée. Il est nécessaire d’attendre une guérison totale avant de sortir bras nus, et cela même si votre tatouage semble complètement cicatrisé. Car le derme de la peau met, lui, plus longtemps à se régénérer totalement. « Il faut vraiment éviter de bronzer ou d’attraper un coup de soleil pour ne pas altérer le tatouage », continue Aurel Rondl.

Attention au soleil ! // Source : Pexels
Source : Pexels

Les premières semaines, on évite aussi les bains, les baignades, le hammam ou même de faire du sport intensif. La transpiration comme l’eau risquent de faire dégorger votre tatouage, qui va perdre de ses couleurs et avoir un trait moins net.

Autre faux bon plan à éviter : mettre un pansement sur votre tatouage. Cela ne le protégera pas du soleil et peut aussi favoriser sa dégradation à cause du manque de respiration et de la transpiration qui s’accumule. Un conseil : privilégiez les vêtements amples qui permettent de laisser passer l’air sans trop s’exposer au soleil. Si votre tatouage a moins d’un mois, évitez aussi les couleurs claires pour éviter que les taches d’encre ne s’impriment définitivement dans votre chemise à fleurs préférée.

Indice 50+, même à l’ombre

Au bout d’un an, votre tatouage peut sortir au grand air, mais là encore, pas n’importe comment. On crème son tatouage avec un indice 50+, même si c’est pour rester à l’ombre, parce que les UV sont aussi présents. « Si la crème solaire est minérale et naturelle, c’est mieux », complète Aurel Rondl.

Pour chérir vos tatouages, de bonnes pratiques sont nécessaires. // Source : Pexels
Pour chérir vos tatouages, de bonnes pratiques sont nécessaires. // Source : Pexels

Il existe aussi des vêtements spécialement conçus pour résister aux UV. Décathlon a toute une gamme de tee-shirts anti-UV. Cela peut être très pratique, notamment si vous comptez rester longtemps à la plage, dans un festival ou que l’idée de remettre de la crème (très) régulièrement vous semble peu tenable. Il existe aussi des manches conçues exprès pour les tatouages. Dans les deux cas, les vêtements ont été pensés pour être portés l’été, donc ils ne tiennent pas chaud. 

Pour éviter de déformer ce petit papillon en haut de la fesse gauche, on évite aussi le monoï, les graisses à traire ou tout autre huile qui a pour objectif de vous faire ressembler à un poulet rôti oublié un peu trop longtemps dans un four. On pense aussi à bien hydrater son tatouage. Cela passe par de la crème hydratante (non cicatrisante) mais aussi par boire beaucoup d’eau.

Enfin, si votre tatoueuse préférée est de passage en France cet été et que vous souhaitez passer la voir, sachez qu’il est tout à fait possible d’être tatoué pendant des périodes très ensoleillées. Mais là encore, il est conseillé d’éviter le soleil avant d’être tatoué. 

« Le soleil va assécher la peau, la rendre cassante, la modifier en teinte et donc modifier le rendu du tatouage », prévient Aurel Rondl. Au-delà de l’aspect esthétique, l’exposition au soleil en amont va rendre la séance de tatouage plus douloureuse. « La peau peut ‘casser’ et s’abîmer lors de la séance. Les couleurs ne rendent pas bien et s’assèchent très vite et la peau met comme un ‘film blanc’ par-dessus. Ce qui rend la pièce très terne et fade. La cicatrisation peut alors être un peu plus difficile car la peau va se sentir ‘agressée’. Plus la peau est hydratée et saine, plus vous aurez un beau tatouage, une facilité de séance et une facilité de cicatrisation. » Et plus votre mère pourra vous dire qu’elle n’y était pas favorable mais que « bon, c’est pas si moche ».


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !