SpaceX a fêté l’anniversaire de la capsule Dragon, qui rejoignait pour la première fois l’ISS il y a onze ans. Depuis, les véhicules de la société américaine sont devenus cruciaux pour la station.

C’est une date anniversaire qui témoigne du chemin parcouru par SpaceX dans l’astronautique, mais aussi du rôle immense que l’entreprise a fini par prendre dans le programme spatial américain. Le 25 mai 2023 marque en effet les onze ans du tout premier amarrage d’une capsule SpaceX à la Station spatiale internationale (ISS).

Un moment que le compte Twitter de la société a rappelé dans un tweet publié ce 26 mai : « Dragon a été le premier vaisseau spatial privé de l’histoire à visiter l’ISS il y a 11 ans aujourd’hui ». Le véhicule, à l’époque, était un engin de démonstration : il s’agissait de prouver la capacité de SpaceX à assurer des missions commerciales pour le compte de la NASA.

Spacex Dragon ISS
Une capsule SpaceX Dragon 2 en approche. // Source : SpaceX

Ce vaisseau, répondant au nom de code SpaceX COTS Demo Flight 2, était d’ailleurs le deuxième vol d’essai de SpaceX. Le premier consistait en une sorte de répétition générale avant le jour J, sans toutefois rallier formellement l’ISS. L’engin avait testé des manœuvres orbitales avant de finir sa course dans l’océan Pacifique. Cet essai avait eu lieu en décembre 2010.

Du transport de fret, et de passagers

Une décennie plus tard, SpaceX a largement progressé dans le transport de charge utile pour l’ISS. La capsule Dragon a bouclé avec succès vingt-deux missions (avec un seul échec, en 2015). Elle a depuis été remplacée par une nouvelle version de ce cargo, avec le vaisseau Dragon 2. Celui-ci existe en deux versions : l’un pour le fret, l’autre pour le transport de passagers.

Mise en place à partir de 2020, la capsule Dragon a déjà bouclé sept missions pour ravitailler la Station spatiale internationale. Mais c’est surtout avec l’extension vers le transport d’astronautes qu’un saut qualitatif a été accompli. On dénombre un total de 10 missions habitées (officielles, touristiques et d’essai) en date du 26 mai 2023. D’autres arrivent déjà.

Du côté des passagers, SpaceX a déjà assuré le transport de 38 personnes entre la Terre et l’ISS — essentiellement des Américains. L’entreprise est fortement sollicitée à ce titre. Il y a à peine un an, ce compteur n’était « qu’à » 24. D’autres nations ont aussi profité du Dragon 2 : l’Allemagne, l’Arabie saoudite, le Canada, les Émirats arabes unis, la France, Israël, l’Italie, le Japon et la Russie.

Thomas Pesquet
Un certain Thomas Pesquet a aussi embarqué à bord de la navette Crew Dragon de SpaceX. // Source : SpaceX

De fait, SpaceX est devenu indispensable pour l’ISS, pour son ravitaillement (même si d’autres véhicules sont également employés). Elle offre de la redondance, en étant une alternative au vaisseau russe Soyouz. Elle évite également d’en dépendre, ce qui se révèle d’autant plus nécessaire compte tenu du contexte géopolitique avec la guerre en Ukraine.

SpaceX dispose d’une flotte de huit capsules : trois sont taillées pour le fret, cinq pour le transport d’individus (une est en cours de construction). Si les cargos n’ont pas de nom particulier, les navettes ont chacun un petit nom : Endeavour, Resilience, Endurance et Freedom (Détermination, Résilience, Endurance et Liberté en français).

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !