Google lance « Calling in Our Corals », une expérience d’immersion sous-marine. Son objectif ? Utiliser vos réponses pour entrainer une IA destinée à étudier les fonds marins.

D’un point de vue scientifique, les océans sont des sujets d’étude d’une richesse infinie. Mais, les secrets cachés par nos eaux sont si nombreux qu’il est parfois compliqué pour les scientifiques de faire des recherches seuls. Avec les intelligences artificielles, cela pourrait changer. Si pour l’instant, elles ne sont pas assez évoluées pour devenir de véritables scientifiques virtuels, elles peuvent tout de même avoir un rôle important dans l’étude des fonds marins.

C’est dans cette optique que Google a lancé sur son service Google Arts & Culture l’expérience « Calling in Our Corals » le 14 avril 2023. Son principe est simple. Pendant trois minutes, l’expérience vous plonge dans les récifs coralliens pour écouter et identifier des poissons ou d’autres animaux qui y vivent. Les diverses séquences auditives sont remplies de sons très détaillés, ce qui permet d’entendre et de découvrir des espèces marines qui émettent des sons habituellement inaudibles pour l’oreille humaine.

Le spectrogramme d'une // Source : Capture d'écran Numerama
Le spectrogramme d’une baleine. // Source : Capture d’écran Numerama

Pour mettre en image les sons entendus, « Calling in Our Corals » propose un spectrogramme qui représente la signature audio d’un animal ou de l’environnement des récifs coralliens. Chaque signature est propre à une espèce. Le son émis par une baleine sera, par exemple, représenté par un spectrogramme épais, tandis que celui d’une crevette sera plus fin. C’est d’ailleurs sur ces différences que l’expérience vous sollicite.

Immersion marine et entrainement d’IA

Les réponses que vous donnerez permettront de suivre les progrès de la recherche marine, tout en entrainant une IA, qui va s’exercer à partir de vos réponses, qu’elles soient bonnes ou fausses. Cela permettra de former une IA capable de faire le travail automatiquement et de traiter des centaines d’heures d’enregistrements rapidement.

À l’heure actuelle, c’est grâce à la participation du public que les scientifiques peuvent analyser ces données plus rapidement. Selon Mary Shodipo, écologiste marine qui a participé au développement du projet : « Même 10 secondes peuvent aider à contribuer à des recherches avant-gardistes sur la biodiversité et à supporter une meilleure protection des récifs coralliens. »

C’est aussi une bonne manière pour le grand public de découvrir les fonds marins. Parallèlement, cela permet aussi de sensibiliser face au péril que connait l’océan. Des montagnes de sucre aux 2,3 millions de tonnes de plastique qui s’y trouvent, les océans sont de plus en plus mis en danger par le dérèglement climatique. L’expérience « Calling in Our Corals » met d’ailleurs en lumière la biodiversité des récifs coralliens, qu’il faut préserver.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.