Une fusée Ariane 5 décolle de Guyane le 13 décembre 2022. À bord, trois satellites dont l’un est dédié à la météorologie. Cet engin de pointe est attendu notamment pour mieux anticiper certains phénomènes extrêmes.

Le lancement en résumé

  • Quoi ? La mise en orbite de trois satellites, dont un satellite météorologique de dernière génération ;
  • Quand ? Le 13 décembre 2022, entre 21h30 et 23h16 (heure de Paris) ;
  • Où ? Au centre spatial guyanais, en Amérique du Sud ;
  • Que verra-t-on ? L’envol d’une fusée Ariane 5 conçue par Arianespace, avec trois satellites à bord.

Quelle est la mission ?

La mission menée par Arianespace le 13 décembre est la dernière de l’année pour la fusée Ariane 5… et l’une des toutes dernières pour ce lanceur, tout court.

Son agenda ne comportera plus que deux rendez-vous en 2023 : VA260, qui aura pour but d’envoyer les satellites Eutelsat 10B (télécommunications) et Syracuse 4B (communications militaires). Ensuite, il y aura VA261, avec la mission d’exploration spatiale JUICE (Jupiter Icy Moons Explorer), l’une des grandes missions spatiales de l’année 2023.

Pour VA259, trois satellites sont positionnés dans la coiffe du lanceur. On compte Galaxy 35 et Galaxy 36, deux satellites dédiés aux télécommunications, mais également et surtout Meteosat Third Generation-Imager 1 (MTG-I1), le premier satellite de nouvelle génération dédiée à la météorologie. Il s’agit de la troisième génération de cette famille.

L’un des atouts attendus avec MTG-I1 est sa capacité à produire des images en haute résolution d’une zone en Europe et en Afrique toutes les 10 minutes. En les transmettant plus vite au sol, cela doit permettre l’anticipation des phénomènes météorologiques « extrêmes et dangereux ». En tout, le réseau de troisième génération doit compter six satellites : quatre imageurs et deux sondeurs.

Incendie en forêt.
Le nouveau satellite météo pourra servir dans la lutte des feux de forêt. // Source : Henrique Malaguti

Dans son descriptif, Arianespace ajoute que MTG-I1 « génèrera un volume de données 50 fois supérieur » en comparaison de la précédente génération. Parmi ses facultés, il est capable de cartographier les éclairs entre les nuages, de façon continue, mais aussi entre le sol et les nuages. Il pourra même mieux déceler en amont la formation de nouvelles cellules orageuses.

Ce suivi météorologique doit avoir quelques bénéfices concrets : les équipages d’avions pourront connaître plus précisément l’évolution, la position et la taille des orages pour adapter leur vol. D’autres conséquences environnementales, comme des inondations ou des feux de forêt, devraient aussi être mieux repérées et mieux anticipées au bénéfice des secours comme des populations.

MTG-I1 doit être opérationnel au moins huit ans. Il sera placé sur une orbite géostationnaire, à une distance de presque 36 000 km de la surface de la Terre.

Date du lancement

Le décollage de la mission VA259 est programmé pour le 13 décembre 2022, en début de soirée pour la France métropolitaine (entre 21h30 et 23h16, heure de Paris). En Guyane, puisque c’est de là-bas que partira le lanceur, il sera entre 17h30 et 19h16. La précédente mission, VA258, a eu lieu au début du mois de septembre.

Comment suivre le lancement en direct

Le lancement est diffusé en ligne sur la chaîne TV de l’ESA. Vous avez aussi un flux ci-dessous.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.