Tous les Français en métropole ne profitent pas de l’éclipse partielle de Soleil du 25 octobre 2022 dans les mêmes conditions. Par exemple, les Strasbourgeois devraient mieux la voir que les Palois.

La prochaine éclipse solaire est imminente. Le mardi 25 octobre 2022, la 16e éclipse partielle de Soleil du 21e siècle a lieu. En France, nous avons la chance de pouvoir assister au phénomène, à condition d’une météo clémente. Toutefois, tout le monde ne peut pas y assister dans des conditions optimales, car cela dépend de son point d’observation géographique.

Verrez-vous bien l’éclipse solaire du 25 octobre de chez vous ?

En fonction de votre emplacement au moment d’observer l’éclipse, vous ne pourrez pas voir autant le disque lunaire « mordre » le disque solaire. Les mieux placés sont au nord-est du pays. Les Strasbourgeois ont le plus grand degré d’obscuration : 19,5 %, selon l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE). À titre de comparaison, pour Paris, ce degré d’obscuration est de 13,7 %. À Pau, il n’est que de 3,5 %.

La carte suivante, fournie par l’institut, montre la visibilité de l’éclipse dans les principales villes françaises. Les horaires correspondent au début, au maximum puis à la fin du phénomène. Attention, ils sont indiqués en UTC (temps universel coordonné) : pensez à ajouter 2h pour obtenir le temps légal français.

Visibilité de l'éclipse en France. // Source : IMCCE
Visibilité de l’éclipse en France. // Source : IMCCE

Observer l’éclipse de Soleil, oui, mais pas n’importe comment

Il s’agit de la deuxième éclipse solaire de l’année. Elle doit durer, au total, 1h et 42 minutes. Puisqu’il s’agit d’une éclipse partielle, cela veut dire que personne ne peut assister à la disparition totale du Soleil ce 25 octobre. Seule la zone de pénombre recouvre une partie du globe terrestre durant une éclipse solaire partielle. Si vous ne vous êtes pas équipé pour observer l’éclipse solaire en toute sécurité, vous ne remarquerez rien de différent par rapport à d’habitude.

« À l’œil nu, il n’y aura aucune baisse de luminosité visible (il faut une occultation d’au moins 96 % pour s’en apercevoir) », commente le médiateur scientifique Pierre Henriquet. Il rappelle que le seul matériel adapté pour contempler une éclipse solaire est soit une paire de lunettes d’éclipses neuves, soit un télescope équipé d’un filtre solaire. Oubliez les lunettes de soleil ou tout autre objet farfelu : l’observation du Soleil, même lors d’une éclipse totale, sans protection adaptée expose à des risques graves de lésions irrémédiables dans vos yeux.

Pour rester en toute sécurité et quand même voir l’éclipse, vous pouvez aussi la suivre en ligne et en direct. Vous pouvez aussi utiliser la fameuse (oui oui) technique de l’écumoire ou de la boîte à chaussures !


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !