Ancien acteur phare de Star Trek, l’acteur William Shatner est parti dans l’espace à bord d’une capsule Blue Origin, pendant quelques minutes. Un an après cette expérience, il se livre, et l’expérience fut terriblement triste pour lui.

Le capitaine Kirk a fait un aller-retour dans l’espace. Le voyage avait fait l’actualité, fin 2021 : le célèbre acteur de la franchise de science-fiction Star Trek, William Shatner, embarquait alors à bord d’une capsule Blue Origin (l’entreprise de Jeff Bezos). Un an plus tard, il se confie dans son ouvrage Boldly Go: Reflections on a Life of Awe and Wonder. Le magazine Variety en a publié un extrait, début octobre.

Mais ce que vous imaginez sur son témoignage ne correspond probablement pas à ce qu’il raconte : « Tout ce que j’avais imaginé était faux. Tout ce que je pensais voir était erroné », admet-il lui-même.

William Shatner dans la capsule de Blue Origin. // Source : Blue Origin
William Shatner dans la capsule de Blue Origin. // Source : Blue Origin

« Une tristesse écrasante »

Lorsqu’il se tourne vers l’espace profond, William Shatner décrit un « vide froid, sombre et noir ». En contraste total avec notre planète. « C’était différent du noir que vous pouvez percevoir sur Terre. C’était profond, enveloppant, englobant », explique-t-il. « Je me suis tourné vers la lueur de notre foyer. Je pouvais distinguer la courbure de la Terre, le beige du désert, le blanc des nuages et le bleu du ciel. C’était la vie. Nourrissant, soutenant, la vie. La Terre Mère. Gaia. Et je la quittais. » C’est ce qui l’amène à cette terrible conclusion en regardant l’espace : « Je n’ai vu que la mort. »

Il pensait, évidemment, vivre le sentiment inverse. Il imaginait que voir la Terre depuis l’espace lui procurerait une sorte de « catharsis ultime » mettant en valeur la connexion entre tous les êtres vivants. Ce fut tout l’inverse. « Ce fut l’un des sentiments de deuil les plus forts que j’aie jamais rencontrés. Le contraste entre le froid dangereux de l’espace et le cocon chaleureux de la Terre m’a rempli d’une tristesse écrasante. »

William Shatner et les autres voyageurs dans la capsule de Blue Origin. // Source : Blue Origin
William Shatner et les autres voyageurs dans la capsule de Blue Origin. // Source : Blue Origin

Il songe alors à toutes les catastrophes écologiques qui touchent la planète : l’extinction de nombreuses espèces, les menaces sur la faune et la flore, tout cela en raison des activités humaines. « Cela m’a rempli d’effroi. Mon voyage dans l’espace était censé être une célébration ; au lieu de cela, il ressemblait à un enterrement », confie William Shatner.

L’émotion décrite par l’acteur est bien connue et elle a déjà touché plusieurs astronautes : le sentiment de surplomb ou overview effect. Après avoir vu la planète de loin, depuis l’espace, elle semble être un point bleu pâle fragile et rare. Cela accroît alors le regard écologique.

La vidéo de Jeff Bezos prend un autre sens

Lors de son retour sur Terre, après ce bref trajet, William Shatner et Jeff Bezos ont pu discuter. La vidéo qui en résulte ne fait qu’accentuer les propos de l’acteur : on sent que le milliardaire Bezos se fiche totalement des sentiments de Shatner et préfère sabrer le champagne.

Le podcast « La 6e extinction »

Pour approfondir les enjeux écologiques de notre ère avec des notes d’espoir, découvrez le premier épisode de notre podcast dédié aux menaces qui pèsent sur le vivant : La 6e extinction. Disponible sur toutes les plateformes d’écoute ou le player ci-dessous.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.