Nouveau rachat dans le marché du jeu vidéo : Square Enix va céder plusieurs de ses actifs à Embracer Group. Pour 300 millions de dollars, le conglomérat récupère des studios et des licences phares, dont Tomb Raider.

Un jour se lève et un nouveau rachat dans le monde du jeu vidéo a été officialisé. Dans un communiqué publié le 2 mai 2022, Embracer Group a annoncé un projet de rachat de la branche occidentale de Square Enix. Pour 300 millions de dollars, le conglomérat va mettre la main sur les studios Crystal Dynamics, Eidos-Montréal et Square Enix Montréal et, par ricochet, sur les licences dont ils s’occupent.

Ce qui veut dire que des jeux comme Tomb Raider, Deus Ex, Thief ou encore Legacy of Kain vont changer de pavillon. En tout, Embracer Group récupère plus de 50 titres et une force de frappe certaine (plus de 1 000 employés). Bien entendu, cette transaction ne fera pas capoter les projets en cours, notamment le prochain Tomb Raider actuellement développé par Crystal Dynamics avec le moteur Unreal Engine 5.

Tomb Raider
Tomb Raider. // Source : Square Enix

300 millions de dollars pour Tomb Raider et Deus Ex ? Ce n’est vraiment pas cher

Un point interpelle dans cette acquisition : son montant. Si 300 millions de dollars peuvent sonner comme une grosse somme, ils ne sont finalement rien comparés à d’autres grosses transactions opérées ces dernières années. Par exemple, Sony a mis 229 millions de dollars pour récupérer le seul studio Insomniac Games (les Marvel’s Spider-Man) tandis qu’Electronic Arts a signé un chèque d’un peu plus de 300 millions pour mettre la main sur Respawn Entertainment (Titanfall, Apex Legends). Bien sûr, on est loin des 7,5 milliards mis sur la table par Microsoft pour s’offrir Bethesda.

Tout porte à croire que Square Enix est tombé sur la tête et procède à une immense braderie, ce qui permet à Embracer Group, qui a racheté Gearbox Entertainment en 2021, de réaliser une excellente affaire. Dans son communiqué diffusé lui aussi le 2 mai, le groupe Square Enix indique que « cette transaction va permettre de se lancer dans de nouvelles activités avec des investissements dans la blockchain, l’intelligence artificielle et le cloud ». On sent aussi la volonté de se concentrer à nouveau sur les productions japonaises, dans le sillage des Final Fantasy. Étrangement, Just Cause, Outsiders ou encore Life is Strange continueront d’être édités par Square Enix.

Cette décision étrange de Square Enix, qui aurait certainement pu vendre Tomb Raider seul pour plusieurs dizaines de millions de dollars, vient mettre en lumière les échecs répétés de la branche occidentale. Marvel’s Avengers en est le parfait symbole : le blockbuster conçu par Crystal Dynamics se rêvait en MCU du jeu vidéo, il est devenu une catastrophe industrielle, assumée par Square Enix. Marvel’s Guardians of the Galaxy, pour sa part, a trop vite été disponible dans le Xbox Game Pass.

On peut aussi se poser des questions sur la gestion de certaines marques : que devient Deus Ex depuis 2016 ? Pourquoi avoir cédé Hitman à IO Interactive ? On espère que Embracer Group aura une politique éditoriale plus lisible et compréhensible — et qu’il ressuscitera certains joyaux appartenant au passé (on prendrait bien un petit remake de Soul Reaver).