Le Trône de Fer, ses guerres, ses familles déchirées, ses morts à la pelle… et surtout ses complots. Fendez-vous de vos plus belles trahisons dans Le Trône de Fer B’Twixt, notre jeu de société de la semaine.

Incarnant des personnages phares de la saga Games of Thrones, les joueurs usent de leur influence pour attirer de nouveaux alliés. Mais attention, la loyauté de vos compagnons, même les plus proches, n’est pas éternelle !

Chaque joueur incarne un personnage emblématique de Westeros (Cersei, Jon, etc.). Dans une partie standard, ce choix est purement esthétique, alors que dans une partie avancée, chacun d’eux dispose de pouvoirs spécifiques. On commence la partie avec dix cartes d’influence, prises au hasard, possédant chacune une valeur et une capacité.

Le Trône de Fer B'Twixt
Exemples de cartes d’influence. // Source : Sébastien Goetz pour Numerama

À chaque manche, un nouvel allié se présente aux joueurs, qui vont utiliser leurs cartes pour tenter de le recruter. À son tour, soit on joue une carte, en résolvant son effet si possible, soit on passe, mettant ainsi fin à sa participation pour le reste de la manche.

Quand tout le monde a passé, le joueur totalisant l’influence la plus élevée recrute l’allié, et le place dans un de ses conseils. Chaque joueur en a deux : un conseil à sa droite, partagé avec son voisin de droite, et un conseil à sa gauche, partagé avec son voisin de gauche (d’où le suffixe dans le titre du jeu, issu de « betwixt », « entre » en vieil anglais). Chaque allié dispose d’une valeur de pouvoir, et d’une capacité qui affecte l’endroit où l’allié doit être placé ou produit un effet particulier. En remportant la manche, on gagne aussi un jeton pouvoir face cachée, valorisé de 1 à 3, et qu’on place dans un de ses conseils.

Le Trône de Fer B'Twixt
Exemples d’alliés // Source : Sébastien Goetz pour Numerama

Il faut jouer ses cartes parcimonieusement, car on n’en reçoit plus avant la prochaine saison, composée de quatre à sept manches selon le nombre de joueurs. Si vous les dépensez toutes pour les deux premiers alliés, vous n’en aurez plus pour les suivants.

À la fin de la partie, après deux ou trois saisons, en fonction du nombre de joueurs, chacun détermine lequel de ses conseils, à droite ou à gauche, a le total de pouvoir le moins élevé. C’est son conseil restreint. Le vainqueur est le joueur dont le conseil restreint a la plus grande valeur.

Pourquoi jouer au Trône de Fer B’Twixt ?

Ne tournons pas autour du pot : si vous-même, ou vos camarades de jeu, êtes un peu trop susceptibles, ne perdez pas votre temps à lire la suite, Le Trône de Fer B’Twixt n’est pas fait pour vous. Pour les autres, voilà un jeu d’ambiance, de négociation, et surtout de trahison, très réussi. Un vrai jeu d’enf#$%& !

Le Trône de Fer B'Twixt
Source : Fantasy Flight Games

Inutile d’être fan de la saga pour apprécier le jeu, mais un effort a été fait sur les capacités des alliées, toujours en rapport avec leur rôle dans l’histoire. Et bien entendu, on prend plaisir à retrouver tous ces personnages connus.

Les règles sont très simples, et les tours fluides : jouer une carte ou passer. C’est la négociation avec les autres joueurs qui prend plus de temps. Et donc, plus il y a de joueurs, plus la partie dure.

Mais c’est cette négociation, ces alliances, éphémères évidemment, puisque suivies de trahisons, qui donnent sa saveur au jeu. Et aussi cette constante dichotomie pour parvenir à équilibrer ses deux conseils, sans non plus avantager un de ses voisins, qui eux-mêmes doivent faire pareil de leur côté.

Des règles avancées, avec des cartes spécifiques aux dirigeants, la possibilité de drafter les cartes d’influence, et des cartes d’événements, viennent ajouter du piquant et encore plus de renouvellement aux parties.

Le Trône de Fer B'Twixt
Les personnages incarnés par les joueurs // Source : Fantasy Flight Games

Le Trône de Fer B’Twixt n’est donc pas à mettre entre toutes les mains. Mais si vous aimez les jeux d’ambiance (pourrie dans le cas présent), de négociations, que vous ne vous fâchez pas si on vous trahit en ne respectant pas la parole donnée, alors vous allez passer un bon moment. D’autant plus si vous êtes amateur de l’œuvre originale. Et on imagine d’ailleurs sans mal le concept repris avec d’autres licences (Star Wars ou Marvel par exemple).

  • Le Trône de Fer B’Twixt est un jeu édité par Fantasy Flight Games
  • Pour 3 à 6 joueurs à partir de 14 ans
  • Pour des parties d’environ 90 minutes
  • Au prix de 26,95 € chez Philibert

Le verdict

Source : Fantasy Flight Games

Le Trône de Fer B’Twixt

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.