Vous avez trois vies, vous avez une frise chronologique et des articles issus de Wikipédia à placer dans le bon ordre. Au bout de trois erreurs, vous avez perdu à Wikitrivia.

Le roman Les Fleurs du Mal de Baudelaire a-t-il vu le jour avant John Wayne ? La réponse est plutôt facile. Et si on vous demande qu’est-ce qui est le plus ancien entre le conte de Poucelina et la constitution indienne ? Et entre Double Assassinat dans la rue Morgue, d’Edgar Allan Poe, et l’émirat Ras el Khaïmah ? Moins simple, sans doute.

Wikitrivia, un jeu où on classe Wikipédia

Ces drôles de rapprochements viennent d’un jeu en ligne, appelé Wikitrivia, conçu par Tom Watson. Le but ? Classer par ordre chronologique différentes cartes que le jeu vous affiche, chacune renvoyant à un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre et gratuite. La prise en main est enfantine : vous devez glisser les cartes le long d’une frise chronologique, par ordre d’apparition.

Cela peut concerner n’importe quelle fiche : une personnalité contemporaine, une figure historique, une console de jeu vidéo, une ville, un roman, un évènement historique (comme une guerre), un bâtiment, un logiciel, une pièce de théâtre, et ainsi de suite. À chaque fois, il vous faut vous baser soit sur la date de naissance, soit l’équivalent (de construction, de création, de sortie…).

WikiTrivia jeu
Ah oui, le covid, je sais le dater. // Source : WikiTrivia

Sur Wikitrivia, vous avez trois vies et vous perdez lorsque vous ratez le placement d’une carte à trois reprises. Vous pouvez évidemment jouer autant de fois que vous le voulez. Votre seul objectif est d’essayer de survivre le plus longtemps possible : notre meilleure série est d’avoir su placer 13 cartes d’affilée sans se tromper. Bon, on a aussi fait beaucoup de parties.

Et si vous voyez une erreur ? Ce peut être l’occasion d’apporter une contribution à Wikipédia en allant éditer la fiche correspondante. Le risque est rare, mais sait-on jamais — après tout, Wikipédia et Wikidata, les deux socles sur lesquels repose le jeu, sont des projets collaboratifs. Et il y a aussi la possibilité de consulter le code source du jeu sur GitHub.

Le jeu est distrayant, mais comporte une difficulté : d’abord, il est en anglais. Si l’interface est facile à prendre en main, les cartes pourraient vous perturber : il faut en effet réfléchir avec les noms des œuvres en anglais. Si vous connaissez par exemple Poucelina, Thumbelina ne vous dit peut-être rien. Et L’Inconnu du Nord-Express de Hitchcock ? Strangers on a Train.

Wikitrivia ratisse très large, ce qui fait qu’il est improbable de tomber souvent sur les mêmes cartes — la version anglophone de Wikipédia est la plus vaste, avec plus de 6,45 millions d’articles. Cela rend aussi le jeu difficile par moments, car on fait face parfois à des sujets dont on n’a jamais entendu parler. Mais qu’importe, c’est aussi l’occasion de se cultiver.