Comme son nom l'indique, la Nintendo Switch OLED est équipée d'un écran OLED, une technologie d'affichage qui peut être sujette à un problème : le marquage. Faut-il vraiment le craindre pour la console ? Non, avec quelques précautions d'usage tout de même.

Vous venez d’acquérir un magnifique téléviseur OLED et décidez d’en profiter en le laissant allumé pendant des heures sur votre chaîne préférée, laquelle affiche constamment son logo en haut à droite. Le lendemain, vous voyez toujours le fantôme de ce logo sur les autres contenus. Hélas, vous voilà victime du marquage, ou brûlure d’écran — dû à l’affichage continu de la même image (qui entraîne une usure excessive et rapide des diodes organiques). Naturellement, la Nintendo Switch OLED ne sera pas épargnée par ce phénomène.

Toutefois, il ne faut pas en faire une crainte rédhibitoire. Nous utilisons des écrans OLED depuis plusieurs années — smartphones, tablettes et télévisions de plusieurs marques — et n’avons jamais eu ce souci (alors qu’on joue beaucoup). Oui, les brûlures d’écran existent avec la technologie OLED. Mais les évolutions récentes et une bonne utilisation des appareils suffisent pour ne pas s’en inquiéter.

Nintendo Switch OLED // Source : Louise Audry pour Numerama

Comment éviter les brûlures de son écran Switch ?

Nintendo est conscient du phénomène de marquage pouvant toucher les dalles OLED. Comme le rappelle The Verge dans un article publié le 11 octobre 2021, la documentation de la Switch OLED stipule : «  Pour minimiser le risque de la rétention d’image ou les brûlures d’écran touchant les écrans OLED, ne désactivez pas le mode de veille automatique et veillez à ne pas afficher la même image sur l’écran OLED pendant une période prolongée ». Malheureusement, contrairement à certains téléviseurs, la console hybride n’est pas équipée d’une fonction de nettoyage de l’écran. 

Si vous êtes vraiment inquiet, n’hésitez pas à baisser le temps que met la console à se mettre en veille — fonctionnalité activée par défaut et réglée sur 10 minutes. Il est possible de choisir les durées suivantes : 1 minute, 3 minutes, 5 minutes, 10 minutes, 30 minutes ou jamais. Cette option se trouve dans les paramètres de la console, onglet « Veille ». La veille éteindra automatiquement l’écran à votre place, si jamais vous laissez votre Switch sur un bureau sans avoir appuyé sur le bouton d’alimentation.

Veille automatique sur Nintendo Switch OLED // Source : Capture d’écran

Autre conseil : vous pouvez baisser la luminosité, même si l’écran n’est pas très lumineux (ce qui est vrai aussi quand le paramètre est au maximum). Le risque de brûlure baisse avec une luminosité moindre. Pour rappel, vous pouvez rapidement la diminuer en maintenant le bouton Home pendant plusieurs secondes (un centre de contrôle apparaîtra à droite).

En ce qui concerne l’affichage de la même image, le problème subsiste avec les interfaces de certains jeux vidéo. Par exemple, une barre de vie pourra être montrée pendant des heures. On conseillera alors de revenir régulièrement à l’écran d’accueil, d’une simple pression sur le bouton Home.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo