L'intégralité de la série TV Seinfeld a été mise en ligne sur Netflix France, mais les épisodes sont au format « remastérisé », ce qui signifie que certaines blagues visuelles passent à la trappe. Mais le reformatage de la série en 16:9 ne date pas d'hier, et sa diffusion sous cette forme n'est pas spécifique à Netflix.

Cela commence à devenir une blague récurrente dans le milieu de la vidéo à la demande par abonnement. Mais une blague qui fait rire très peu de monde. La série Seinfeld vient d’arriver sur Netflix (la multinationale aurait déboursé 500 millions d’euros pour 5 ans de diffusion) le 1er octobre 2021, et des spectateurs ont déjà remarqué un problème de taille lié au format des épisodes.

L’un d’entre eux l’a illustré parfaitement avec un simple tweet qui compare deux images tirées de la même scène du 16e épisode de la saison 8 de la sitcom. Dans l’une, on voit le personnage de George pointer du doigt un nid-de-poule, qui est crucial pour comprendre la chute d’une discussion qu’il a avec Jerry Seinfeld.

L’épisode E16S08 de Seinfeld en 4:3 // Source : NBC/Netflix

Dans l’autre, George pointe aussi du doigt la route, mais il est impossible de voir ce qu’il montre. Le nid-de-poule a été complètement rogné hors de l’image.

L’épisode E16S08 de Seinfeld en 16:9 // Source : NBC/Netflix

Ce n’est malheureusement pas la première fois (et probablement pas la dernière) qu’une scène subit une telle modification. Elle est provoquée par un changement de format du 4:3 (ancien format) au 16:9, que les plateformes de SVOD (vidéo à la demande par abonnement) privilégient. Voici ce qu’il se passe, concrètement.

Du format 4:3 au 16:9, que se passe-t-il techniquement ?

Seinfeld est une série culte qui a été tournée et diffusée entre 1989 et 1998 aux États-Unis. Comme de nombreux autres shows, ses premières saisons ont été diffusées en format 4:3, ce qui correspondait au format des téléviseurs de l’époque, plus carrés qu’aujourd’hui. Or, les programmes sont passés peu à peu au 16:9, plus rectangulaire.

Pour adapter les épisodes tournés en 4:3 à un format plus allongé, l’image subit des modifications : elle est « rognée » en haut et en bas, puis légèrement étirée. C’est pour cela que, sur l’exemple ci-dessus par exemple, les héros de Seinfeld ont l’air un peu plus empâtés sur la version 16:9.

Plus exactement, ce n’est pas l’image en 4:3 qui est rognée : les équipes en charge de la remasterisation récupèrent en fait les pellicules de tournage d’origine, qui contiennent les plans tournés avec un angle un peu plus large (en rose ci-dessous), et ce sont ces plans qui sont ensuite rognés  :

  • À gauche et droite pour le format 4:3 ;
  • En haut et en bas, pour faire le format 16:9 ;

C’est ce que l’on a montré ci-dessous avec cette illustration des différents formats :

Source : Nino Barbey pour Numerama

Les plateformes n’ont pas inventé le « rognage »

Il faut noter que la remasterisation de tous les épisodes de Seinfeld ne date pas de l’arrivée des plateformes de vidéo à la demande par abonnement comme Netflix : comme le montre bien cette vidéo de la chaîne GnC Films, c’est en 2004 qu’a commencé ce travail, pour que Sony puisse rediffuser les épisodes dans ce format haute définition.

Le travail de la chaîne YouTube GnC Films montre bien combien on perd en information entre les deux formats : la sitcom a l’air plus « intime », avec plus de gros plans sur les personnages et leurs visages — car tout le reste a dû être croppé.

Comparaison de 2 plans S // Source : YT/GNC Films

Lorsque la chaîne américaine FOX a rediffusé les épisodes de Seinfeld dans les années 2000, ce problème existait donc déjà. Il est simplement exacerbé à nouveau de nos jours, car on peut mieux analyser et décortiquer les épisodes sur une plateforme de streaming en vidéo à la demande.

Disney+ permet de visionner en 4:3, Netflix non

Seinfeld est loin d’être la seule série à subir ces changements. Lorsque la plateforme Disney+ a accueilli tous les épisodes des Simpson en avril 2020, ils étaient également rognés et élargis, pour correspondre au format 16:9. Des fans avaient logiquement relevé le fait que cela gâchait certaines blagues, et interpelé Disney sur le sujet.

Contrairement à Netflix, la plateforme de SVOD avait alors proposé une solution très intéressante : laisser la possibilité à ses abonnés de choisir s’ils veulent regarder la série dans sa version originale ou reformatée. Cette option se trouve dans l’onglet « Détails » de la fiche de la série, comme nous l’avons vérifié sur la version destkop du site.

L’option « format remasterisé » sur Disney+ // Source : Disney+

La différence entre les deux réside dans le fait que Disney est propriétaire de la franchise des Simpson, et dispose donc peut-être plus facilement des versions originales. Netflix, quant à lui, n’a fait que louer les droits de diffusion des séries comme Friends ou Seinfeld, et donc ne dispose peut-être pas des versions originales.

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo