Disney+ diffuse les 30 saisons des Simpson uniquement au format 16:9, ce qui retaille de facto les images et ruine certaines blagues des 20 premières saisons. La plateforme est au courant depuis son lancement aux États-Unis et travaille sur le retour des versions 4:3 d'ici mai 2020.

Disney+ est arrivé en France mardi 7 avril 2020, avec plus de 500 films et quelques 150 séries de ses franchises Star Wars, Marvel, Disney, Pixar et National Geographic. Parmi les contenus les plus mis en avant, on retrouve les 30 saisons des Simpson, la série animée phare qui a la particularité de plaire à la fois aux enfants et aux adultes, avec ses nombreuses couches de lectures.

Un détail a pourtant été relevé par les abonnés américains le 12 novembre dernier, lorsque Disney+ a été lancé aux États-Unis : le format choisi par défaut pour les premières saisons des Simpson a tendance à gâcher une partie de l’esthétique, et donc des blagues de la série.

C’est une pratique courante qui a déjà été critiquée pour d’autres programmes. Il y a 30 ans, le format par défaut était le 4:3 pour correspondre aux écrans plus carrés des téléviseurs. Le format 16:9, qui correspond plus à un rectangle allongé, est arrivé plus tard. Or certaines séries ont été « reformatées » pour correspondre au 16:9, et éviter que lorsque vous les regardez sur un écran rectangulaire, de disgracieuses bandes noires verticales viennent barrer l’écran sur les côtés.

Capture d’écran des Simpson sur Disney+ (S01E02)

Des blagues des Simpson tronquées

Cette pratique peut se faire de deux manières : la première, utilisée ici pour les Simpson, revient à prendre l’image carrée en 4:3 et rogner le haut et le bas, puis étirer un peu l’image restante pour qu’elle corresponde au format rectangulaire. Du coup, certaines blagues sont tout simplement incompréhensibles.

Un internaute avait partagé l’exemple désormais célèbre d’un couac avec une scène dans une brasserie de bière : à gauche (format 4:3), on comprend bien la blague (les trois bières viennent en fait du même tube), tandis qu’à droite (16:9), elle n’a plus de sens car le haut de l’image a été coupé. On remarque également que les personnages sont plus empâtés, car l’image a été étirée dans la largeur.

Ce tweet date du 12 novembre 2019 : Disney+ est donc bien évidemment au courant du problème. À peine quelque jour après le lancement américain, Disney avait annoncé qu’il allait résoudre ce problème : « Dès début 2020, Disney+ mettra en ligne les 19 premières saisons (et quelques épisodes de la 20) des Simpson disponibles dans leur version 4:3 originale, pour que les abonnés qui le souhaitent puissent avoir le choix de regarder leur série préférée de la manière qu’ils préfèrent. »

Le 2 avril, Disney+ US précisait que ses équipes espéraient que le changement soit instauré « d’ici fin mai » 2020. Il faudra donc faire preuve d’un peu de patience, ou, si vous voulez absolument regarder les Simpson depuis le début avant mai, accepter cette version remastérisée disgracieuse.

L’autre manière de passer du 4:3 au 16:9 consiste à retravailler l’image à partir des rush originaux des séries, comme ça a été le cas pour la série Friends. L’avantage, c’est qu’aucune information n’est perdue. L’inconvénient est que peuvent apparaître dans le champ des détails qui ne devraient pas y être. Dans une édition remasterisée, des spectateurs ont ainsi observé des petits « couacs », provenant des nouveaux plans : des éléments qui étaient censés rester hors-champ (dans un format carré) se retrouvent alors dans l’image en 16;9, comme cette figurante qui remplace Jennifer Aniston dans une scène de la saison 9, ou bien un gros trou dans le mur de l’appartement de Chandler et Joey.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo