Cette semaine, partons à la découverte de Suspects, un jeu d’enquête en trois parties, dans une ambiance digne d’un roman d’Agatha Christie.

Alors que vous profitiez de quelques jours de vacances en Écosse, vous voilà dérangée par un appel de l’inspecteur local. Un drame vient de se produire au manoir Allister : la jeune fiancée du lord a été retrouvée morte, étranglée… Tin tin tin !

Dans Suspects, les joueurs incarnent tous ensemble Claire Harper, une jeune enquêtrice chargée de résoudre des énigmes policières en plein cœur des années 30. La boîte contient trois enquêtes, le premier étant « Meurtre au manoir Allister ».

Un premier document vous décrit les faits, présente le contexte, et dépeint le portrait des principaux protagonistes. Surtout, il vous détaille l’objectif de l’enquête par le biais de quelques questions. Il faut bien évidemment identifier le meurtrier et le mobile du crime, mais aussi découvrir pourquoi ce n’était pas un accident, quelle était la chronologie du meurtre, etc.

Suspects
L’enquête peut commencer ! // Source : Studio H

Chaque enquête est accompagnée d’un paquet d’une cinquantaine de cartes numérotées. Il s’agit principalement des personnages et des lieux liés au scénario, mais aussi d’indices matériels — traces de pas, empreintes ou encore lettres. D’autres documents sont également fournis, par exemple un arbre généalogique, un plan des lieux, le programme d’une représentation théâtrale, etc.

Le verso de la première carte constitue le témoignage du premier témoin. Ce dernier ouvre l’accès à d’autres cartes, au travers de leurs numéros. Petit à petit, le fil des événements s’éclaircit, les suppositions s’enchaînent, on revient sur ses pas, on corrobore ou non des faits… bref, on mène l’enquête.

Suspects
Claire Harper, l’enquêtrice incarnée par les joueurs // Source : Studio H

Certaines cartes sont bloquées dans un premier temps. Il faut préalablement découvrir d’autres éléments pour pouvoir y accéder. Certaines cartes sont liées entre elles par une marque, et si, en les accolant l’une à l’autre, la marque correspond, c’est que l’indice est probant. Par exemple, si une marque unit la carte d’un personnage à la carte d’une trace de pas, c’est très certainement que c’est lui qui l’a laissée. On peut répondre aux questions à tout moment, revenir sur ses réponses ou en proposer de nouvelles. Dans tous les cas, on va toujours au bout du paquet de cartes. On les lit toutes, jusqu’à la dernière. La seule différence est que plus vous avez répondu tôt (et juste !) à une question, plus vous marquez de points. Votre score total en fin de partie évalue vos talents d’enquêtrice. La solution complète, avec une réponse précise à toutes les questions, indiquant les cartes ayant permis d’y répondre, est fournie pour chaque enquête dans une petite enveloppe scellée.

Après avoir résolu l’affaire du manoir Allister, la seconde enquête vous mènera dans les coulisses d’un théâtre. Vous devrez ici déterminer si la mort de l’acteur principal est un accident ou non. La dernière vous conduira jusqu’en Égypte, pour trouver la cause du meurtre mystérieux d’un pilleur de tombeaux.

Pourquoi jouer à Suspects ?

Ce n’est pas un secret, nous adorons les jeux d’enquête. Et inutile de faire trop durer le suspens : si nous avions joué à Suspects lors de la rédaction de cette sélection, il en aurait fait partie.

Detective, l’un de nos préférés, propose des parties longues et touffues, avec quelques règles un peu complexes (pour ce genre de jeux), dans une ambiance digne des meilleures séries policières. Tout l’inverse de Suspects.

Ici, c’est plutôt pipe, fauteuil en cuir, feu cheminée et verre de whisky ! L’ambiance britannique de l’entre-guerre, des affaires en huis clos (les deux premières du moins, nous n’avons pas encore joué la dernière), des enquêtes aux histoires simples (mais difficile à résoudre) et logiques. Tout rappelle évidemment les romans d’Agatha Christie. Les illustrations, bien que peu nombreuses, participent également à l’immersion.

Suspects
Source : Studio H

Les règles sont d’une simplicité enfantine, il suffit de retourner et lire des cartes numérotées. On peut donc se concentrer pleinement sur la résolution de l’enquête. Et il en faudra de la concentration, car les meurtriers ne sont pas faciles à démasquer. Mais tout est logique, tous les indices et toutes les preuves sont là, rien n’est laissé au hasard.

Ambiance pipe, fauteuil en cuir, feu de cheminée et verre de whisky

Évidemment, on pourrait faire le même reproche à Suspects qu’à ses congénères  : une fois toutes les enquêtes résolues, le jeu est bon à jeter. Mais une fois la partie finie, rien n’empêche de l’offrir à des amis. Et puis, le jeu nous fait vivre une aventure complète. Comme un bon livre ou un bon film. Il existe des tonnes d’autres titres permettant de rejouer des dizaines de fois. Suspects, lui, est un jeu à scénario, donc à usage unique, mais c’est aussi ce qui fait son charme.

Une seconde boîte est d’ores et déjà en préparation. D’autres pourraient suivre si le succès est au rendez-vous. Et c’est tout le mal que nous souhaitons à Suspects, tant nous sommes impatients de retrouver Claire Harper et l’ambiance feutrée de ses enquêtes à la Miss Marple.

  • Suspects est un jeu de Guillaume Montiage
  • Illustré par Émile Denis
  • Édité par Studio H
  • Pour 1 à 6 joueurs à partir de 10 ans
  • Pour des parties d’environ 90 minutes
  • Au prix de 26,90 € chez Philibert

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo