Un flou entourait la diffusion du match de football entre l'Olympique de Marseille et le PSG, programmé pour le dimanche 7 février à 21h. Il y avait un risque d'écran noir, mais les supporters pourront bel et bien frissonner devant leur écran.

On ne sait toujours pas qui diffusera la Ligue 1 dans les mois à venir, mais les fans du PSG et de l’Olympique de Marseille peuvent lâcher un « ouf » de soulagement : il n’y aura pas d’écran noir dimanche soir, au moment où les deux équipes s’affronteront dans le Classique de notre championnat. Le choc sera bel et bien diffusé sur Téléfoot, a indiqué la chaîne dans un tweet publié le 3 février,  mais aussi sur Canal+, a annoncé Maxime Saada, le patron du groupe Canal, dans un court message  sur Twitter.

Face aux enjeux de cette rencontre entre deux des clubs les plus mythiques du championnat de France de football, d’autres chaînes s’étaient positionnées pour s’accaparer cet OM-PSG. Comme le stipule le communiqué officiel, TF1, M6 et France Télévisions se sont rapprochées de la Ligue de football professionnel (LFP ) pour empocher la mise. L’association en charge des droits a préféré choisir les diffuseurs habituels, malgré les conflits engendrés ces dernières semaines entre les parties. Téléfoot devait arrêter de diffuser la Ligue 1 à partir du 3 février.

OM-PSG est sauvé, mais la Ligue 1 reste dans le flou

Si on devrait vivre une grande soirée de football le dimanche 7 février, les émotions sportives n’occulteront pas une difficile réalité économique : la LFP n’a toujours pas trouvé preneur pour les droits abandonnés par Mediapro. Le groupe sino-espagnol a lancé la chaîne Téléfoot avec de grandes ambitions, mais s’est retrouvé dans une impasse financière face à la difficulté de rentabiliser l’investissement (plus de 800 millions d’euros par saison). La LFP a donc accepté de récupérer les droits TV, organisant un nouvel appel d’offres en début de semaine.

Dans un communiqué publié le 1er février, la LFP a indiqué avoir reçu des offres de la part d’Amazon, Discovery et DAZN. « Les prix de réserve n’ayant pas été atteints, les consultations sont déclarées infructueuses  », a néanmoins précisé l’association. Canal+, beIN Sports et RMC Sport, les acteurs majeurs du marché, n’ont pas répondu à cet appel d’offres. Depuis, la LFP s’est donné 48 heures pour trouver une issue favorable avec d’autres consultations (nouvel appel d’offres ou négociation gré à gré). La priorité a d’abord été donnée à OM-PSG.

Canal Plus sera-t-il le sauveur de la Ligue 1 ? // Source : Canal Plus

De son côté, Canal+, qui se sait en position de force, a contesté le premier appel d’offres, au point de saisir la justice. La chaîne cryptée souhaiterait que la LFP remette l’intégralité des lots en jeu, pas uniquement ceux que détenait Mediapro, afin de faire baisser les enchères. Après l’attribution initiale des droits, Canal+ avait obtenu un lot — deux rencontres par journée de championnat — auprès de beIN Sports. Son bras de fer avec la LFP ne va pas l’empêcher de proposer à ses abonnés l’une des rencontres les plus attendues de l’année, dans un contexte sanitaire où il n’est pas possible d’aller au stade.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo