Voici la dernière saison d’animés de l’année avec une fois encore une foultitude de titres attendus ou prometteurs. Vous trouverez ci-dessous une sélection à regarder sur les différentes plateformes de SVOD.

Wakanim

L’Attaque des Titans : saison finale

Le suspense aura duré jusqu’au bout et l’ultime saison du hit L’Attaque des Titans sera bien diffusée cette année. Mais il faudra encore être un peu patient avant de retrouver Eren et toute sa bande puisque la diffusion ne débutera que le 6 décembre prochain. Alors que le manga n’est pas encore terminé (mais bientôt), la série osera-t-elle avoir un dénouement différent ? Ou bien, se synchroniseront-ils pour clore l’histoire sur les deux supports ? Il reste plus de dix tomes à couvrir, cela laisse largement de quoi faire 24 épisodes, voire plus. L’attente est insoutenable…

Un point important à signaler : le studio d’animation et le staff changent complètement (hormis Sawano à la musique). Exit Studio Wit, c’est MAPPA qui prend la relève malgré une année bien chargée avec par exemple Dorohedoro, Listeners, The God of High School ou encore Jujutsu Kaisen. Nous croisons les doigts pour que l’adaptation soit aussi soignée que les précédentes saisons. L’implication du mangaka Hajime Isayama sur la production devrait nous rassurer quant au résultat final. Une chose est sûre, si le final est raté, il y a de fortes chances que L’Attaque des Titans perde d’un coup son aura d’œuvre quasi intouchable. Bref, Isayama a toutes les cartes pour faire de son œuvre un futur classique. À lui de conclure avec panache.

Made in Abyss : l’aurore de l’âme des profondeurs

Plusieurs autres suites sont prévues cet automne comme Haikyû ! ! To the Top – Partie 2, Danmachi Familia Myth III ou encore la saison 2 de Fire Force, qui avait débuté cet été. Mais l’évènement, c’est plutôt le film Made in Abyss, suite de l’excellente série de 2017 et adaptation des tomes 4 et 5 du manga éponyme. Le film avait bénéficié d’une séance spéciale en février dans quelques salles de cinéma et désormais les abonnés de la plateforme peuvent pleinement en profiter. Dans le nouvel arc, nos héros arrivent au 5e palier et se retrouvent confrontés au terrifiant Seigneur de l’aurore, Bondold, brièvement introduit dans la série. Une chose est sûre, vous ne ressortirez pas indemne de ce cauchemar…

Akudama Drive

Production originale de Studio Pierrot (Boruto, Black Clover), Akudama Drive est une création de Kodaka Kazutaka, auquel nous devons le jeu Danganronpa. Après une guerre civile, le Japon a été scindé en deux factions : celle du Kantô et du Kansai. Aujourd’hui, la région du Kansai est devenue instable et la criminalité ne cesse d’augmenter, notamment en raison d’individus qui se nomment « Akudama ». Difficile de se prononcer sur cette série, mais l’univers de SF dark à la Blade Runner n’est pas pour nous déplaire. 12 épisodes sont prévus.

Higurashi : When They Cry – GOU

Diffusé en 2006, Hinamizawa, le village maudit (les deux saisons sont disponibles en Blu-ray chez Black Box) fait l’objet aujourd’hui non pas d’un remake comme tout le monde l’imaginait, mais d’une toute nouvelle série. Passione (Interspecies Reviewers) prend le relais de Studio Deen à l’animation pour cette histoire horrifique se déroulant dans un village rural du Japon. 24 épisodes sont prévus.

Moriarty the Patriot

Adaptée du manga Moriarty, disponible en France chez Kana, l’histoire nous conte la jeunesse du célèbre criminel et ennemi juré de Sherlock Holmes. La série est produite par Production I.G avec Kazuya Nomura à la réalisation (Run with the Wind, Black Fox) et Taku Kishimoto au scénario (Haikyû ! !, 91 Days). Du beau monde donc. 24 épisodes sont prévus avec une pause au milieu (la seconde partie sera diffusée au printemps prochain).

Anime Digital Network (ADN)

Dragon Quest – The Adventure of Dai

C’est clairement l’un des titres les plus attendus de cette fin d’année pour tous les fans de shônen : la nouvelle adaptation de Dragon Quest : La quête de Daï (37 volumes entre 1989 et 1996), connue en France sous le titre de Fly. Le manga fut déjà transposé en 1991, mais seuls les neuf premiers volumes furent couverts pour un total de 46 épisodes. Cette série ayant acquis un statut d’œuvre culte (mais difficilement trouvable), ce remake par la Toei arrive à point nommé. D’autant que les deux premiers épisodes ont impressionné beaucoup de  monde.

Vous pourrez toujours suivre sur la plate-forme les habituels shônens comme One Piece, Boruto ou Fire Force. Mais ADN va vous gâter ce mois d’octobre des titres plus anciens (voire inédits pour certains), comme Tokyo Magnitude 8.0, Amagi Brilliant Park et surtout Clannad, véritable classique de chez Kyoto Animation.

Un dernier mot sur la saison 3 de Kingdom, dont la diffusion fut annulée suite à la crise sanitaire liée au coronavirus. Nous l’avons appris récemment : la série ne reprendra qu’au printemps prochain.

Crunchyroll

Jujutsu Kaisen

Encore un nouveau shônen à succès du Jump dont on attendait avec impatience le passage sur petit écran. Pourtant rien d’original pour cette histoire de lycéen qui se retrouve possédé par un démon et qui part affronter des créatures. Ne vous laissez pas berner par le pitch très classique pour le genre, Jujutsu Kaisen est vraiment bien et MAPPA a l’ambition d’en faire le nouveau Demon Slayer. Sung Hoo Park, déjà sur The God of High School, s’occupe de la réalisation. 24 épisodes sont prévus.

Noblesse

Après Tower of God et The God of High School, voici une nouvelle adaptation d’un webcomic coréen. Noblesse raconte l’histoire de Rai, un noble se réveillant après un long sommeil de plus de 800 ans. C’est en quelque sorte Hibernatus, version vampire au lycée. Production I.G produit pour 13 épisodes, mais le studio semble avoir oublié de financer correctement la série au vu des deux premiers épisodes…

Burn the Witch

En 2018, pour les 50 ans du Jump, Tite Kubo a sorti une One-Shot qui se déroule dans l’univers de Bleach. L’histoire se situe à Londres où des sorcières affrontent des dragons. Comme l’histoire est courte, il n’y a que trois épisodes. Mais ça fonctionne parfaitement en apéritif en attendant la reprise de Bleach prévue l’année prochaine. Cette adaptation est signée par Studio Colorido que l’on connaît notamment pour les deux longs-métrages Le Mystère des Pingouins et Loin de moi, près de toi disponible sur Netflix. À noter que Burn the Witch est aussi disponible chez ADN.

Golden Kamui 3

On ne présente plus Golden Kamui, fabuleux manga de Satoru Noda adapté en 2018 par Geno Studio. Malgré un manque de budget, l’adaptation s’est révélée excellente. Nous l’avions même citée dans les 10 titres à voir absolument cette année-là. 12 épisodes sont prévus pour cette troisième saison.

Comme Crunchyroll partage désormais une partie de son catalogue avec ADN, vous pourrez aussi profiter de One Piece et Digimon par exemple. Du côté des autres nouveautés, vous trouverez l’isekai I’m Standing on a Million Lives où un héros débarque dans un monde de fantasy en fermier ou encore Yashahime : Princess Half-Demon, spin-off et suite de Inuyasha (24 épisodes prévus).

Netflix

Great Pretender

Ne cherchez plus la meilleure série de l’année, il s’agit de Great Pretender. À la place de la dernière saison de L’Attaque des Titans, Studio Wit nous offre une petite bombe avec cette création originale signée Hiro Kaburagi (réalisateur du génial 91 Days). L’histoire est centrée sur Makoto Edamura, escroc minable qui décide d’arnaquer un touriste français. Sauf qu’il s’agit de Laurent Thierry, un arnaqueur de classe mondiale réputé pour s’attaquer aux riches corrompus. Laurent décide de prendre Makoto sous son aile et de le forcer à travailler pour lui…

Avec son générique inspiré de celui d’Arrête-moi si tu peux ou une ambiance générale très Ocean’s Eleven, Great Pretender est une série très cinématographique et assez unique dans l’animation japonaise. Colorée, fun et surtout ludique, la série joue constamment sur plusieurs tableaux. Si on rigole souvent, l’animé n’oublie pas le drame lorsque l’on explore le passé torturé des héros. Quant au design des personnages, il est l’œuvre du doué Yoshiyuki Sadamoto, character designer de Neon Genesis Evangelion ou de plusieurs longs-métrages de Mamoru Hosoda. Pour l’instant seulement 14 épisodes sont disponibles et les 9 derniers arriveront le 25 novembre prochain.

Japan Sinks : 2020

Disponible depuis cet été, la dernière série de Masaaki Yuasa (Devilman Crybaby) se base sur le roman La Submersion du Japon ou l’Archipel est ravagé par un tremblement de terre. On suit ici une famille qui essaye de survivre dans cet enfer. Après Keep Your Hands Off Eizouken ! en début d’année et en attendant la sortie française du film Ride Your Wave, Yuasa enchaîne. Le nouveau partenariat avec Netflix est l’occasion de signer une nouvelle œuvre sans concession où la mort plane à chaque épisode (les premiers sont assez glaçants). On regrettera toutefois le manque évident de budget et un récit qui s’enlise à sa moitié. Les 10 épisodes sont disponibles ici.

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo