Tout n'a pas été parfait pendant le Xbox Games Showcase de Microsoft mais on peut être rassuré sur un point : les propriétaires de la Xbox Series X auront largement de quoi s'amuser.

Avowed, S.T.A.L.K.E.R. 2 et le nouveau Fable : s’il fallait n’en retenir que trois, ce serait eux. Jeudi 23 juillet, à 18h, Microsoft jouait l’avenir à court terme de la Xbox Series X. Après un premier rendez-vous raté en mai et une réponse de Sony un mois plus tard, la multinationale devait riposter. La conférence, hélas limitée à un flux en 1080p à la compression douteuse, a duré environ une heure. Il y a eu du remplissage (coucou Destiny 2 qui arrive dans le Game Pass), comme toujours, mais aussi des jeux — prometteurs, qui plus est.

Personne ne s’attendait à voir S.T.A.L.K.E.R. 2, dont le prédécesseur aura marqué les joueurs PC à la fin des années 2000 grâce à sa plongée en plein Tchernobyl. Avowed, de son côté, est bien parti pour remplacer le vieillissant Skyrim dans l’esprit des amateurs de RPG en vue à la première personne et se déroulant dans un univers heroic-fantasy. Quant au nouveau Fable, il a constitué le one more thing évident que les fans espéraient. On verra ce que donnera la saga entre les mains de Playground, mais il y a déjà de quoi être intrigué. Avec des ambitions et des ressources, Fable peut devenir une grande et belle aventure.

Des jeux, des jeux et encore des jeux

Microsoft n’a pas oublié de mentionner quelques chiffres pendant sa présentation. Pêle-mêle : 10 jeux annoncés en exclusivité mondiale, lancements exclusifs, aperçus des projets de 9 des 15 Xbox Game Studios et line-up de sortie de plus de 100 jeux pour la Xbox Series X (grâce aux anciens titres optimisés, dans le sillage de Gears 5 et Forza Horizon 4). En empilant ces chiffres, la firme de Redmond noie un peu le poisson entre ce qui sera exclusif à la Xbox Series X, ce qui ne le sera pas et ce qui ne le sera que temporairement (S.T.A.L.K.E.R. 2 le sera, par exemple). Les termes marketing employés — Game Pass, Smart Delivery, Xbox Series X Optimised — commencent à être trop nombreux pour que l’on s’y retrouve vraiment. Qu’importe, il y aura un catalogue.

On avait réclamé du gameplay à Microsoft. Il en a peut-être un peu trop montré avec Halo Infinite, qui a démarré la conférence comme c’était à prévoir (on le connaissait déjà). Il n’a d’ailleurs jamais été question d’esbroufe visuel dans ce Showcase, parce que Microsoft sait qu’on peut difficilement apprécier des graphismes rutilants sur un format web dépendant de nombreux facteurs (le flux, la bande passante, l’appareil sur lequel la vidéo est lue). On sait néanmoins une chose : le prochain Forza Motorsport, développé par Turn 10, poussera la Xbox Series X avec définition 4K, framerate à 60 fps et ray tracing. On sait aussi que la version optimisée d’Ori and the Will of the Wisps atteindra carrément les 120 fps. Gears 5, Sea of Thieves et Forza Horizon 4 s’offriront également une seconde jeunesse sur la Xbox Series X. Ces nouvelles versions permettront à Microsoft de gonfler artificiellement le catalogue de son produit.

Xbox Game Pass // Source : Microsoft

Phil Spencer n’a pas oublié non plus d’évoquer le Xbox Game Pass, le meilleur argument de la marque à l’heure actuelle. L’abonnement permet d’accéder à un catalogue de jeux évolutif, avec parfois des nouveautés dès le jour de leur sortie. Ce sera d’ailleurs le cas de tous les titres présentés dans le cadre de ce Showcase, une preuve que le service est plus que jamais intégré dans la stratégie de Microsoft. Il va même évoluer vers un vrai modèle à la Netflix, une fois qu’il offrira l’option mobile en streaming grâce à Project xCloud.

En bref, cette arme nommée Game Pass devient l’un des principaux arguments de Microsoft, qui permet de prendre ses concurrents de court. Qui plus est, sur des terrains où ils ne peuvent pas encore s’aventurer. Bien joué.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo