Avec la réouverture des écoles, le respect des gestes barrières par les plus jeunes est l'une des clés pour limiter la propagation de l'épidémie. Pour les sensibiliser, le jeu sérieux CoronaQuest peut s'avérer utile.

Comment sensibiliser le public sur l’importance des gestes barrières pour limiter la propagation du coronavirus ? Pour les plus jeunes, c’est peut-être en direction des jeux vidéo qu’il faut regarder. C’est justement ce que propose CoronaQuest, un jeu qui a été lancé le 11 mai dernier et qui propose de faire découvrir aux enfants la bonne attitude à avoir face à la maladie.

Le principe du jeu est simple et sera extrêmement familier aux joueurs et joueuses ayant l’habitude de Hearthstone : le concept repose sur un jeu de cartes stratégique, dans lequel vous avez une main de départ et un plateau qui peut accueillir jusqu’à trois cartes. Le but est de battre l’adversaire, qui est le coronavirus, avant qu’il ne vous submerge en ramenant vos points de vie à zéro (appelés ici des points de courage).

CoronaQuest plateau
Vous avez joué la carte « Parents ». Le coronavirus réplique par le sortilège « Fatigue ». Attention ! Vous n’avez déjà plus que sept points de vie (des points de courage, ici).

Choisir la carte à poser au bon moment

Les parties se déroulent au tour par tour, avec des cartes représentant des personnages (avec des points d’attaque et de défense), de couleur, mais aussi des cartes de pouvoir, en jaune, qui ont des capacités spéciales, et des cartes de défense, en vert, qui contrent les techniques ennemies. Tout l’enjeu est de choisir quelle carte poser au bon moment, afin de prendre l’avantage.

Conçu en douze jours, le jeu totalise déjà plus de 200 000 parties jouées et propose trois ligues (vous démarrerez dans la ligue de bronze et passerez dans les suivantes si vous accumulez assez de victoires). « Il se trouve que nous avons pas mal de succès et des joueurs français sont de plus en plus présents », confie Julien Schekter, qui a contribué au projet, à l’origine destiné au canton de Vaud, en Suisse.

CoronaQuest choix
Est-ce vous allez plutôt opposer le coude face à la peur ou demander de l’aide ? Vous pouvez aussi renoncer et ainsi temporiser.

CoronaQuest a été lancé pour la réouverture des écoles en Suisse, afin « d’apprendre les bons gestes aux élèves et leur donner un peu de sourire dans cette rentrée compliquée ». Mais sous ses airs funs et amusants, CoronaQuest a une visée pédagogique, comme les autres jeux sérieux d’ailleurs. De fait, il est accessible à tous les francophones, qu’ils soient élèves ou non d’ailleurs.

Julien Schekter n’en est pas à sa première contribution sur les jeux sérieux. Il y a trois ans, il a contribué à la mise en place de Datak, un jeu pour apprendre l’enjeu de la protection des données personnelles, au profit de la Radio Télévision Suisse. Le principe ? Incarner l’assistant-stagiaire du maire et l’aider dans ses missions… qui vous poseront parfois des dilemmes sur la défense de la vie privée.

Partager sur les réseaux sociaux