Damon Lindelof a dit « donner son approbation » pour que HBO fasse une saison 2, mais il ne souhaite pas en faire partie. De son côté, la chaîne affirme ne pas vouloir de deuxième volet sans le créateur. Adieu, Watchmen ?

Watchmen n’aura probablement pas de deuxième saison. Damon Lindelof (Lost, The Leftovers), son créateur, a annoncé officiellement au site USA Today qu’il ne souhaitait pas reprendre les rennes de sa série pour un nouveau volet, après la diffusion très remarquée — et appréciée — d’une première saison à l’hiver 2019.

Il aurait toutefois « donné son approbation » à HBO, si la chaîne câblée américaine qui a diffusé Watchmen outre Atlantique souhaitait poursuivre l’aventure sans lui, avec une autre personne à sa place. Mais la chaîne ne semble pas encline à chercher un nouveau showrunner.

Watchmen, épisode 6 // Source : HBO

« Ce qui m’intéresse vraiment, c’est de savoir ce que Damon veut faire »

Toujours dans les colonnes de USA Today, c’est le directeur des programmes de HBO, Casey Bloys, qui a affirmé qu’il serait « difficile de faire [une saison 2] sans que Damon Lindelof soit impliqué d’une quelconque manière ». « Il s’agit vraiment d’une décision qui lui appartient. S’il a une nouvelle idée qui lui plaît pour faire une nouvelle saison, un autre volet, peut-être une anthologie comme Fargo ou True Detective, ou quelque chose de complètement différent…  » avant de conclure : « Nous sommes très fiers de Watchmen, mais ce qui m’intéresse vraiment, c’est de savoir ce que Damon veut faire. »

En somme, HBO a bien conscience que c’est grâce à la vision et au génie créatif de Lindelof que Watchmen a réussi à conquérir le public, tant les néophytes que les fans des comics d’anti-super héros. Et Damon Lindelof, fort de son expérience traumatique liée à la fin très critiquée de Lost, sait qu’il y a beaucoup à perdre à vouloir pousser la narration d’une série sur plusieurs années de trop.

Cord Jefferson, un scénariste de Watchmen, a confirmé sur Twitter, le 16 janvier 2020 : « Watchmen était l’un des plus beaux moments de ma vie personnelle, et la série va me manquer, mais je pense que Damon a pris la bonne décision. »

On ne peut toutefois que regretter ce potentiel arrêt — même s’il est encore possible que HBO poursuive le projet — au vu de la qualité incontestable de l’œuvre en 8 épisodes, aussi profonde qu’aérienne, ambitieuse et finement écrite. Malheureusement, on ne saura donc peut-être jamais qui se cachait derrière ce déguisement visqueux

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo