L'année 2019 se referme et quelques jeux vidéo méritent vraiment le détour. La rédaction de Numerama en a retenu cinq : des coups de cœur.

On s’apprête à tourner la page d’une année 2019 riche en sorties vidéoludiques pour entamer douze mois qui seront centrés sur le passage à la nouvelle génération. Qui dit fin de cycle, dit consoles maîtrisées et jeux vidéo peaufinés. En 2019, on a pu vivre quelques longues heures de plaisir, que ce soit avec une manette ou un combo clavier/souris. Il est maintenant temps de dresser le bilan.

Au sein de la rédaction de Numerama, nous avons retenu cinq jeux en particuliers, ce qui ne veut pas dire qu’ils sont strictement les cinq meilleurs, en termes de note ou de consensus sur Metacritics. Nous avons préféré élire ceux qui sont parvenus à vraiment marquer les esprits, même quand ils avaient des défauts qui les ont empêchés d’obtenir tous les honneurs.

Sekiro : Shadows Die Twice (PS4, Xbox One et PC)

Sekiro : Shadows Die Twice // Source : Activision

Aussi étonnant que cela puisse paraître, From Software et Activision se sont liés le temps de créer Sekiro : Shadows Die Twice. Il s’agit d’un héritier de la saga Dark Souls, par le studio qui lui a donné naissance. Il doit son excellence à cette faculté des développeurs à se réinventer, pour proposer une formule si proche et si loin de l’originale. En résulte un gameplay toujours aussi exigeant, qu’il est nécessaire de s’approprier pour voir le générique de fin au terme d’un nombre incalculable de game over. Niché dans une direction artistique magnifique, Sekiro : Shadows Die Twice est une expérience qui se mérite. Et qui mérite son statut de jeu de l’année.

Death Stranding (PS4)

Death Stranding // Source : Kojima Productions

Peut-on vraiment conseiller Death Standing ? La réponse est non. La dernière création d’Hideo Kojima constitue-t-elle un temps fort de l’année ? Assurément. Le fait est que Death Stranding est une production très clivante, tout à la fois capable de subjuguer et d’agacer. Mais, plus que jamais, elle porte indubitablement la patte d’un auteur qui a des choses à raconter — ce qui est très rare dans le monde du jeu vidéo. De la narration à l’écriture, en passant par le casting et les thématiques lourdes de sens, cette exclusivité PS4 — en attendant le portage PC — est un OVNI qui comptera.

Star Wars Jedi : Fallen Order (PS4, Xbox One et PC)

Star Wars Jedi : Fallen Order // Source : Electronic Arts

Star Wars Jedi : Fallen Order est, de loin, le jeu le moins original de notre sélection. Mais ne boudons pas notre plaisir : adapter une licence aussi populaire que Star Wars, qui plus est à une époque où elle est redevenue un phénomène, est un exercice complexe. En piochant à droite (du Tomb Raider) et à gauche (du Dark Souls), Respawn Entertainment donne naissance à la meilleure expérience solo estampillée Star Wars depuis… on ne saurait le dire. On fermera les yeux sur les quelques problèmes d’équilibrage dans les difficultés les plus élevées. On espère une suite.

Control (PS4, Xbox One et PC)

Control // Source : 505 Games

Tout semble avoir été fait dans le genre TPS — les fameux jeux de tir à la troisième personne. C’était sans compter sur Remedy qui place la narration au centre de Control, articulé autour d’un univers bizarroïde à la direction artistique époustouflante. Bien qu’il manque d’un soupçon de finitions (surtout sur PS4 et Xbox One), Control séduit par son originalité débordante et ses bonnes idées qui font du bien à une époque où tout le monde se copie. On aime quand c’est un peu plus osé.

A Plague Tale : Innocence (PS4, Xbox One et PC)

A Plague Tale : Innocence // Source : Focus Home Interactive

C’est la surprise de cette année. Personne n’avait vu venir A Plague Tale : Innocence, qui ne peut pas rivaliser, en termes de budget, avec les quatre autres jeux cités. Sauf qu’il pallie ses limites avec une tendresse insoupçonnée, fruit d’une écriture maîtrisée et portée par un duo très attachant malgré les horreurs subies. Pour ne rien gâcher, A Plague Tale : Innocence a été conçu par Asobo Studio, situé à Bordeaux, montrant l’excellence du jeu vidéo à la française.

 

Partager sur les réseaux sociaux