Les droits de diffusion outre Atlantique de South Park pourraient se négocier par une plateforme de vidéo à la demande par abonnement jusqu'à 500 millions de dollars. Et ce n'est probablement pas la dernière série qui sera concernée par cette bataille pour les contenus de « catalogue ».

Combien valent 22 saisons de South Park ? Des centaines de millions d’euros, pour sûr. Selon le Los Angeles Times, qui rapporte l’information le 18 octobre, les droits de diffusion de la série animée se sont négociés à prix d’or aux États-Unis, entre plusieurs plateformes de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) actuelles et émergentes.

Il semblerait qu’une demi-douzaine de multinationales était en concurrence pour décrocher les droits de la série culte, diffusée depuis 1997 outre Atlantique et encore très populaire en 2019. L’ayant-droit Viacom ainsi que les créateurs Trey Parker et Mark Stone devaient décider quelle plateforme pourra mettre en avant South Park dans son catalogue américain pour les années à venir. En France, les droits ont été partagés entre Netflix et Amazon Prime Video, non sans de nombreuses péripéties

C’est finalement HBO Max qui a décroché le précieux programme, pour plus de 500 millions de dollars, a-t-on appris le 30 octobre 2019 pendant la conférence de présentation de la nouvelle plateforme de SVOD.

South Park // Source : Comedy Central

La bataille pour les séries cultes

Les droits de diffusion des séries cultes font l’objet de grandes batailles financières outre Atlantique, qui se sont intensifiées ces derniers mois :

Toujours selon le LA Times, Netflix s’était déjà retiré des négociations pour South Park, ayant déjà d’autres séries animées originales en cours (Big Mouth, BoJack Horseman, etc). Dans son rapport trimestriel du 16 octobre 2019, Reed Hastings a d’ailleurs rappelé que «  les contenus géniaux peuvent être chers », et que son entreprise «  ne réussit à pas à emporter tous les contrats qu’elle voudrait, et n’essaie pas de remporter tous les contrats qui sont mis sur la table ».

Peaock, HBO Max, Hulu et Amazon Prime Video étaient encore dans la course.

Capture d’écran Netflix // Source : WarnerMedia

Ces productions, qui comptent de nombreuses saisons et épisodes, sont une véritable mine d’or, car elles permettent aux plateformes de SVOD d’étoffer leur catalogue avec des contenus déjà appréciés par les abonnés. Elles présentent donc moins de risque (on sait que les spectateurs les apprécient) et ne génèrent pas le même comportement de visionnage que lorsqu’il s’agit de séries originales inédites, qui sont surtout visionnées au moment de leur sortie.

Il convient de noter que les droits de diffusion varient drastiquement selon les territoires : les négociations se font pays par pays, et le fait qu’une série soit sur Netflix aux US ne garantit en rien qu’elle le sera en France, et vice versa.

Cet article a été mis à jour le 30 octobre avec l’arrivée de South Park sur HBO Max

Partager sur les réseaux sociaux