À défaut de développer une suite, Valve continue de choyer Half-Life 2 avec un patch corrigeant un très vieux bug.

Half-Life continue d’exister, mais pas nécessairement de la manière dont les fans l’espèrent. Alors que beaucoup continuent d’attendre une suite, Valve a déployé, le 26 septembre dernier, un patch pour Half-Life 2, Half-Life 2: Episode One, Half-Life 2 : Episode Two, Half-Life 2: Lost Coast et Half-Life: Source. Il retire notamment un bug sévissant depuis cinq ans et empêchant les personnages non joueurs de cligner des yeux.

La mise à jour, dont le timing ne manquera pas de poser question, rectifie également des soucis avec les sauvegardes, SteamVR et les sons manquants sur certains soldats. Mais c’est clairement le clignement des yeux qui apparaît comme le gros morceau du patch (même si ce n’est pas évident à première vue).

Half-Life 2  // Source : Valve

Half-Life 2

Source : Valve

Les personnages de Half-Life 2 peuvent à nouveau cligner des yeux

Comme le rappelle Rocket Paper Shotgun — site spécialisé dans le jeu vidéo PC –, plusieurs personnages croisés dans Half-Life 2 ont arrêté de cligner des yeux il y a cinq ans, au moment où Valve a lancé la mise à jour SteamPipe (un autre système de distribution pour les jeux développés à partir du Source Engine). Valve a laissé traîner le problème pendant de nombreuses années, laissant aux moddeurs le soin de le corriger eux-mêmes.

Ce patch est une preuve que la franchise Half-Life vit encore, bien qu’on préférerait voir l’annonce d’un troisième opus canonique (Half-Life 3 ou Half-Life 2: Episode Three). Pour l’heure, il s’agit toujours de l’un des plus gros serpents de mer du marché vidéoludique — doublé d’un vivier de blagues pour Gabe Newell. On peut aussi y voir le verre à moitié vide : Half-Life 2 n’est pas le premier — ni le dernier — vieux jeu à bénéficier de correctifs. En début d’année, Star Wars Battlefront II, sorti en 2005, avait reçu une mise à jour.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !