Pendant que Star Wars Battlefront II, le nouveau, galère après l'affaire des microtransactions, Star Wars Battlefront II, le vieux, reçoit une mise à jour pour le plus grand bonheur des fans.

Vous ne voulez pas entendre parler de boîtes de loot et autres microtransactions  ? Eh bien sachez qu’il est possible de se tourner vers Star Wars Battlefront II (2005) plutôt que vers Star Wars Battlefront II (2017). Pour une poignée d’euros en plus (moins de 10). En effet, le shooter classique existe toujours douze ans après, preuve en est avec le déploiement d’un nouveau patch garantissant une certaine tenue des serveurs, qui étaient de nouveau accessibles en octobre dernier grâce à GOG Galaxy (avec Crossplay entre les plateformes GOG et Steam). Difficile de ne pas y voir une mauvaise blague pour le FPS développé par DICE et édité par Electronic Arts.

C’était mieux avant ?

Contrairement à Star Wars Battlefront II (2017), Star Wars Battlefront II (2005) n’est pas édité par Electronic Arts mais par Disney, qui avait récupéré le jeu vidéo après le rachat de Lucasfilm, maison-mère de LucasArts (qui n’existe plus aujourd’hui). Toutefois, ce n’est pas le conglomérat américain qui l’a fait renaître de ses cendres (il ne développe plus rien et fournit juste ses licences aux autres éditeurs). Un porte-parole a d’ailleurs confirmé à Polygon que c’est bel et bien GOG Galaxy qui a rouvert les serveurs après leur fermeture en 2014.

En tout cas, avec ce nouveau patch, le deuxième en quelques mois, le jeu culte reçoit quelques correctifs et optimisations : une amélioration des fonctionnalités de chat / lobby, l’affichage correct des noms d’utilisateurs Steam et un calcul plus précis du ping. Rien de bien révolutionnaire en somme malgré les demandes de la communauté (certains vont jusqu’à réclamer des serveurs dédiés). Il faudra qu’elle se fasse une raison : c’est déjà bien que Star Wars Battlefront II, le vieux, soit encore en vie et entretenu.

Partager sur les réseaux sociaux