Selon le dernières estimations, Pokémon Go a généré 2,5 milliards de dollars depuis sa sortie et sa popularité continue de grimper jour après jour.

Le phénomène Pokémon Go n’était pas un simple effet de mode, loin de là. Selon un rapport de Sensor Tower publié le 2 avril, le jeu aurait généré 2,5 milliards de dollars (2,2 milliards d’euros) depuis sa sortie en juillet 2016. Si la création de Niantic a pu compter sur un gros succès dès son lancement, sa popularité n’a pas baissé avec le temps.

Toujours selon Sensor Tower, Pokémon Go avait atteint les 1,8 milliard de dollars (1,6 milliard d’euros) lors de son second anniversaire en juillet dernier. En neuf mois, le jeu a donc rapporté « 700 millions de dollars avec une moyenne de 78 millions de dollars par mois » d’après l’étude. Sachant que le jeu est téléchargeable gratuitement et que les seuls gains viennent de sa boutique en ligne.

Pokémon Go ne devrait pas disparaître avant un moment. // Source : Youtube/Pokémon GO

Le constat le plus surprenant de l’étude de Sensor Tower est que la popularité de Pokémon Go a continué de grimper par rapport à l’année dernière. La société a estimé le revenu du premier trimestre 2019 à 205 millions de dollars contre « seulement » 147 millions de dollars pour la même période en 2018, soit une augmentation de 40 %. Il faut dire que Niantic n’est pas resté les bras croisés et a ajouté régulièrement du nouveau contenu à son jeu. Les combats de dresseurs, notamment, étaient enfin arrivés en décembre 2018, ce qui peut expliquer en partie le succès du premier trimestre 2019.

Tout pour être vainqueur

L’analyse de Sensor Tower remet le succès de Pokémon Go sous le feu des projecteurs.

En prenant en compte les ventes des jeux récents et leurs prix de base, on peut faire une estimation de la somme que les autres jeux Pokémon ont rapportée depuis leur sortie. Hors Pokémon Go, voici le classement des plus gros succès de ces dernières années :

  • Pokémon X/Y (2013) : 736,5 millions d’euros
  • Pokémon Soleil/Lune (2016) : 726,1 millions d’euros
  • Pokémon Rubis Oméga/Saphir Alpha (2014) : 637,5 millions d’euros
  • Pokémon Let’s Go : Pikachu/Evoli (2018) : 600 millions d’euros
  • Pokémon Ultra Soleil/Ultra Lune (2017) : 372,5 millions d’euros

Si ces chiffres restent approximatifs, en raison des différences de prix entre les pays et des promotions notamment, la domination de Pokémon Go est claire. Même en combinant les trois premiers de la liste, on reste en dessous du jeu mobile avec une recette de 2,1 milliards d’euros. Seul Pokémon Let’s Go sort du lot, mais il semble limité par sa compatibilité uniquement avec la Switch.

Reste à savoir si Niantic sera capable de répéter cet exploit avec Harry Potter : Wizard Unite, son prochain jeu sur smartphone.

À lire sur Numerama : Au fait, pourquoi Pokémon s’appelle Pokémon  ?

Partager sur les réseaux sociaux