Le service de vidéo à la demande par abonnement d'Apple arrive à grands pas... mais uniquement aux États-Unis. Et avec peu de contenus originaux.

Qu’y aura-t-il sur le « Netflix » d’Apple ? À en croire les premières rumeurs, la marque à la pomme n’aura pas beaucoup de contenus originaux à présenter le 25 mars 2019, lors de sa mystérieuse conférence annoncée récemment à la presse.

Il semblerait que ce keynote sera dédié à la présentation de son service de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) concurrent de Netflix, ainsi que d’un magasin en ligne dédié aux médias et articles de presse.

Apple keynote 25 mars 2019 // Source : The Verge

D’après Bloomberg, Apple est en train de faire des pieds et des mains pour convaincre les studios hollywoodiens et diffuseurs linéaires de signer avec lui pour s’imposer sur la guerre des contenus. À l’heure où Netflix propose plus d’une cinquantaine de nouveaux films, séries, documentaires, par mois à ses 139 millions d’abonnés, Apple sera forcé de venir bien armé.

Pas de violence ni de sexe dans les séries Apple

En a-t-il les moyens ? En terme de liquidités, oui. Mais encore faut-il persuader les autres de s’associer à lui. Les chaînes câblés comme HBO (Game of Thrones), Showtime (Homeland) ou Starz doivent prendre la décision de s’allier au géant ou rester en observateur sur le côté.

Au niveau de la création originale, Bloomberg relève qu’Apple ne pourra pas fournir beaucoup de contenus inédits car ils sont encore en tournage. La multinationale est notamment prise dans un dilemme : faire de la qualité mais vouloir toucher un très large public, au risque d’édulcorer les productions qu’elle commande. La série avec Dr Dre qui devait être son produit d’appel a par exemple été mise de côté après qu’Apple a demandé trop de changements qui la rendait trop « lisse ». En revanche, Apple a toujours dans les cartons un deal pour deux saisons avec Jennifer Aniston et Reese Witherspoon, qui devraient être présentes au keynote ce 25 mars 2019.

Et la France ?

Le média américain souligne qu’Apple pourrait proposer un abonnement sous forme de « pack » qui contiendrait à la fois l’offre média et l’offre de vidéos. Or comme Apple News n’est pas du tout développé en France, il est fort probable que cette offre groupée mette beaucoup de temps à arriver dans l’hexagone, et peut-être pas sous cette forme. À ce stade, rien n’est encore certain.

À lire sur Numerama : Apple  : tout ce que l’on sait sur la future plateforme concurrente de Netflix

Crédit photo de la une : Carpool Karaoke

Partager sur les réseaux sociaux