La Lyon e-sport 2019 a été ciblée par une attaque DDoS contre les participants à un tournoi Fortnite. Pour que cela cesse, elle a feint l'annulation. Et ça a fonctionné : l'événement a eu lieu sans heurt, mais n'a pas été retransmis en direct.

« Nous avons pris la décision de créer un leurre », a assumé le compte Twitter de Lyon E-sport 2019, une convention qui a mêlé expositions, tournois et événement autour du jeu vidéo les 22 et 23 février 2019.

Se sachant visée par des attaques en ligne de personnes malveillantes, l’équipe de la Lyon E-sport 2019 est parvenue à détourner leur attention pour que le grand tournoi Fortnite prévu ait bien lieu.

Un « leurre » qui a fonctionné

L’objectif était de se prémunir des attaques DDoS, dont la Lyon E-sport 2019 avait été visée dès le samedi. Le 24 février, les équipes du festival se sont donc fendues d’une fausse annonce officielle, affirmant que le tournoi était annulé.

Plusieurs médias spécialisés ont joué le jeu et partagé l’annonce de l’annulation du tournoi. Les pirates malveillants qui souhaitaient perturber la compétition avaient donc cessé leurs attaques, pensant avoir gagné.

Le message a eu l’effet escompté : l’événement a pu avoir lieu, mais s’est déroulé hors-stream, ce qui signifie qu’il n’était pas possible de le suivre en direct. C’est l’équipe LeStream Esport SV qui s’est classée première et a empoché 4 000 euros.

Twitter

Crédit photo de la une : Epic Games

Partager sur les réseaux sociaux