Découvrez chaque semaine un jeu de société que nous avons sélectionné pour vous (avec amour et passion). Cette semaine, c'est Trool Park qui est à l'honneur.

La foire du Trool bat son plein et, en tant que propriétaire d’un parc d’attractions, vous n’avez qu’un objectif en tête : attirer le plus de visiteurs. Seul petit problème, votre parc est complémentent vide pour le moment. Et la concurrence est rude !

Chaque joueur dispose d’un plateau individuel représentant son parc d’attractions, découpé en trois zones, les trois thèmes caractéristiques d’un parc digne de ce nom : le fun, les frissons, et la gourmandise. Vides en début de partie, les parcs sont remplis d’une nouvelle attraction, placée dans une des zones, à chaque manche.

Trool Park
Une partie en cours // Source : Ankama

Les joueurs indiquent secrètement l’attraction qu’ils souhaitent récupérer parmi celles proposées. Un astucieux système de priorité permet d’attribuer les choix en commun. Mais les lésés ne repartent pas bredouille puisqu’ils en choisissent une parmi les restantes. Ils ont même droit à une compensation, un bonus loin d’être anecdotique.

Les attractions sont caractérisées par deux éléments. La météo, indiquant si les visiteurs s’y rendent par beau temps, quand il neige ou en cas de pluie. Et un gain, sous forme de tickets d’entrée, ou d’une progression sur l’une des trois pistes (de fun, de frissons ou de gourmandises donc).

Trool Park
Une attraction pour la neige rapportant deux points de gourmandises // Source : Ankama

Vient ensuite le moment de déterminer le temps qu’il fera pour la journée : soleil, pluie ou neige. Ces météos alternent à chaque manche dans un ordre semi-aléatoire sur lequel peuvent éventuellement influer les joueurs. En effet, selon la couleur du ciel, ils progressent sur les pistes adéquates en fonction des zones de leur parc où sont placées leurs attractions. S’il pleut par exemple, et qu’un joueur dispose de deux attractions pour la pluie dans la zone de fun et d’une dans la zone de gourmandises, il progresserait respectivement de deux crans sur la piste de fun et d’un cran sur celle des gourmandises.

Cette progression est essentielle pour espérer remporter la victoire, car, à chaque fin de manche, un inspecteur donne son verdict dans son domaine de compétence. Un classement est établi entre les joueurs, et les mieux placés attirent le plus de visiteurs. Ce gain devient de plus en plus intéressant au fur et à mesure que la partie avance. Chaque piste est inspectée trois fois, mais on ne sait pas dans quel ordre : il ne faut en négliger aucune.

Le joueur ayant vendu le plus de tickets après la huitième manche remporte la partie.

Pourquoi c’est bien

Trool Park est une excellente surprise. Au vu de la boite, on s’attend plutôt à un jeu d’ambiance. Il n’en est rien puisqu’il s’agit d’un vrai jeu de stratégie. Mais de la stratégie légère, orientée pour jouer en famille, ou avec des personnes souhaitant découvrir en douceur ce genre. D’autant plus que les parties sont courtes et que le thème parle à tout le monde.

Trool Park
Source : Ankama

Trool Park

Mais les joueurs plus expérimentés ne risquent pas de s’y ennuyer pour autant. Le jeu regorge en effet de mécaniques bien intégrées et vraiment bien trouvées. Vaut-il mieux viser une attraction qui m’intéresse ou celle convoitée par le voisin, avec un bonus de compensation à la clé ? Sauf si lui-même se dit la même chose, auquel cas je risque de me retrouver avec un manège qui ne m’intéresse pas… Trool Park est ainsi un astucieux mélange d’anticipation (la météo, les inspecteurs) et d’opportunisme (le choix des attractions), plaisant et sans prise de tête.

Un astucieux mélange d’anticipation et d’opportunisme

Le matériel est aussi de très bonne facture, avec des tuiles et des plateaux individuels bien épais. Et surtout de très jolies illustrations issues, comme pour Boufbowl, de Dofus, l’univers créé par Ankama. Mais nul besoin de connaitre cette référence, puisque seuls quelques rappels viendront ravir les fans. Unique petite ombre au tableau, un choix de couleurs trop proches et peu ergonomique qui pourrait causer quelques erreurs lors d’une première partie. Mais rien de très problématique, soyez rassurés.

Trool Park

Après Boufbowl etTales of Glory, qui figurait dans notre sélection de fin d’année, l’éditeur, nouveau venu dans le monde des jeux de société, frappe fort une nouvelle fois. Trool Park est malin, bien édité, et agréable pour tous les types de joueurs. Nous avons hâte de découvrir leurs prochains titres !

  • Trool Park est un jeu de Christian Martinez et Frédéric Vuagnat
  • Illustré par Guillaume Pivaut et Guillaume Duchemin
  • Édité par Ankama
  • Pour 2 à 4 joueurs à partir de 10 ans
  • Pour des parties d’environ 40 minutes
  • Au prix de 31,50 € chez Philibert

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux