Découvrez chaque semaine un jeu de société que nous avons sélectionné pour vous (avec amour et passion). Cette semaine, c'est Boufbowl qui est à l'honneur.

Le plus célèbre sport du Krosmoz (l’univers où prennent place les principales productions Ankama, Dofus et Wakfu en tête) débarque en jeu de société. Enfilez vos crampons et préparez-vous au pire, car tous les coups sont permis au Boufbowl !

Vous êtes à la tête d’une des 2 équipes sur le terrain. Chacune est composée de 5 joueurs aux caractéristiques différentes selon le poste : les cogneurs, les coureurs et les passeurs. Au coup d’envoi, la balle est envoyée dans les airs et la partie commence.

Boufbowl
Un début de partie // Source : Ankama

À son tour, un coach dispose de 3 points de déplacement et d’une action, qu’il utilise à sa guise pour mettre en place sa stratégie. Les points de mouvement permettent de déplacer ses joueurs, les remettre sur pied après un tacle, sortir un joueur blessé ou ramasser la balle. Avec le point d’action on peut tenter une passe, une chandelle ou un tacle. Un tour peut aussi se terminer prématurément, en cas de perte de balle, suite à une passe interceptée par exemple.

Boufbowl
Les deux équipes // Source : Ankama

Les tacles sont un élément important dans Boufbowl, car comme expliqué en introduction, c’est un sport (très) violent. Vos joueurs vont ainsi régulièrement se retrouver à terre, voire même KO ou blessés, réduisant ainsi les possibilités de jeu.

Boufbowl
Une carte d’action // Source : Ankama

Les différentes oppositions (tacles, interceptions, etc.) se règlent aux dés, en ajoutant les éventuels bonus des joueurs incriminés. Mais pour lisser ce hasard, chaque coach dispose de cartes d’action. Toutes proposent un bonus applicable ou non selon le contexte, et certaines comportent un effet supplémentaire permettant de créer la surprise. Les coaches les jouent comme bon leur semble, si la situation s’y prête. Mais attention à ne pas griller ses cartouches trop vite : on commence la partie avec 5 cartes, mais on en récupère seulement 2 à chaque tour.

Finalement, quel est le but ? Simple : marquer 2 essais. Le premier qui y parvient remporte la partie. Pour cela il « suffit » d’amener la balle dans la zone d’en but adversaire. Plus facile à dire qu’à faire !

Un mode expert permet d’ajouter des éléments supplémentaires (capitaine d’équipe, pouvoirs achetés grâce à la ferveur du public, etc), après avoir fait plusieurs parties avec les règles de base.

Pourquoi c’est bien

La première chose qui frappe avec Boufbowl (au delà des tacles adverses) est le matériel : les illustrations des cartes, le plateau, les tribunes, le tableau d’affichage du score. Mais surtout les figurines, choupinettes à souhait (sic), avec de gros aplats de couleurs leur donnant un design immédiatement reconnaissable. Tout comme leur grosses têtes si caractéristiques, façon chibi. Bref, c’est parfait de ce côté-là, et les amateurs des univers Ankama seront aux anges et en terrain connu.

Boufbowl
Source : Ankama

Mais un beau plumage ne fait pas tout, le ramage doit suivre également. Rassurez-vous, ici encore Boufbowl fait presque un sans faute (autrement il ne figurerait pas dans notre sélection). Presque ? Oui, car sans être compliqué, il comporte de nombreuses règles et points de détails. Vraiment.

Boufbowl
La tribune des cartes pouvoir // Source : Ankama
Boufbowl
La carte d’un joueur // Source : Ankama

Vos deux-trois premières parties risquent ainsi de manquer quelque peu de fluidité, tant les allers-retours vers le livret de règles sont nombreux. Heureusement, ce dernier se montre finalement plutôt bien fait, et nous y avons toujours trouvé les réponses à nos interrogations. D’expérience, nous vous conseillons de le lire une première fois en entier, de commencer votre première partie, puis de consulter le chapitre adéquat dès qu’une situation nouvelle se présente (premier tacle, première passe, etc). Bref, allez-y progressivement.

Fun, rythmé, plein de rebondissements

Une fois les principales règles intégrées, Boufbowl s’avère vraiment amusant. C’est fun, rythmé, plein de rebondissements. Alors bien sûr, le hasard joue un rôle non négligeable. Il n’empêche qu’une action bien préparée, avec les cartes adaptées et une équipe adverse laminée par des tacles bien placés, s’avère souvent fatale. Sauf coup du sort de dernière minute… comme dans un vrai match. Rien n’est jamais gagné (ou perdu) d’avance. De toute façon les parties sont rapides, et le fait de s’arrêter dès le second essai d’une équipe permet d’éviter une déroute démoralisante pour le perdant (genre 6-0).

Bref, si vous êtes fan de l’univers d’Ankama, friand de jeux de sports, et que vous n’êtes pas allergique au hasard, alors Boufbowl est taillé pour vous.

  • Boufbowl est un jeu de Yann et Clem
  • Illustré par Édouard Guiton, Nicola Saviori et Xa
  • Édité par Ankama
  • Pour 2 joueurs à partir de 10 ans
  • Pour des parties d’environ 45 minutes
  • Au prix de 62,90 € chez Philibert

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux