Sans surprise, Nintendo a remporté son pari haut la main avec Super Mario Odyssey. Le jeu s’est vendu à deux millions d’exemplaires en trois petits jours.

Avec The Legend of Zelda: Breath of the Wild déjà inscrit à son catalogue, la Switch n’avait pas nécessairement besoin d’une nouvelle tête de gondole en 2017.

Mais cela n’a pas empêché Nintendo de lancer Super Mario Odyssey à temps pour les fêtes de fin d’année, motivé par des objectifs revus à la hausse pour l’année fiscale se terminant le 31 mars 2018 (14 millions de Switch écoulées contre une attente initiale de 10 millions). Bien lui en a pris, car sa mascotte attire toujours autant les foules.

Super Mario Odyssey

Re-chapeau, Nintendo

Super Mario Odyssey, plébiscité par la presse du monde entier pour ses qualités que nous avons nous-mêmes grandement apprécié, s’est donc vendu à 2 millions d’exemplaires en trois petits jours. Nintendo peut dès à présent sabrer le champagne car c’est un peu Noël avant l’heure pour la Switch. « Bien que Super Mario Odyssey ait été lancé il y a quelques jours à peine, le jeu semble répondre aux attentes, si nous nous basons sur les bonnes notes obtenues par les médias et les commentaires positifs des joueurs sur les médias sociaux » souligne la firme nippone, fière de ce succès à ajouter au palmarés déjà bien garni de sa console hybride lancée en mars dernier.

À terme, on peut penser que Super Mario Odyssey dépassera assez facilement les volumes de The Legend of Zelda: Breath of the Wild (4,70 millions), Mario Kart 8 Deluxe (4,42) et Splatoon 2 (3,61).

Le chiffre de Super Mario Odyssey est à rapprocher du parc installé de la Switch, estimé à 7,63 millions d’unités. Traduction : plus d’un possesseur sur quatre a craqué pour la nouvelle aventure du moustachu.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.