En expédition sur plusieurs sites archéologiques en même temps, vous devrez prendre vos adversaires de vitesse pour dégoter les meilleurs artefacts, dans Archeos Society, notre jeu de société de la semaine.

C’est quoi le jeu de société Archeos Society ?

Archeos Society vous envoie en exploration dans différents sites de fouilles archéologiques, mais il faudra bien que vous choisissiez entre de petites expéditions nombreuses, ou des plus grosses, moins fréquentes. Car monter une équipe digne de ce nom demande du temps.

Accessible à partir de 12 ans, il se destine à 2 à 6 joueurs ayant déjà un peu l’habitude des jeux contemporains, sans être réservé aux experts pour autant, pour des parties d’environ 60 minutes.

Édité par Space Cowboys, Archeos Society est un jeu de Paolo Mori, illustré par John McCambridge, et commercialisé au prix de 44,90 € chez Philibert.

Comment jouer à Archeos Society ?

Mise en place

Le jeu propose différentes mises en place pour varier vos parties. Dans tous les cas, six sites archéologiques sont placés au centre de la table, parmi douze variations possibles.

Il existe douze types de personnages, mais seule la moitié d’entre eux est utilisée à chaque partie. Il suffit de mélanger les cartes correspondantes en un tas.

Archeos Society
Source : Space Cowboys

Enfin, chaque joueur place un de ses mignons petits pions en bois à sa couleur, de la forme d’un véhicule (bateau, voiture, sous-marin, montgolfière…), sur la première case de la piste de chaque site archéologique.

À quelques détails près, c’est tout, et la partie peut commencer.

Déroulement d’une partie

À votre tour, vous avez le choix entre deux actions. Vous pouvez ajouter une carte à votre main, en connaissance de cause depuis la zone de recrutement commune à tout le monde, soit au hasard depuis la pioche.

Ces cartes représentent les personnages et les métiers (botaniste, linguiste, professeur, etc.) composant vos expéditions. En plus du rôle, elles sont également définies par une couleur.

La seconde action possible consiste à lancer une expédition. Pour cela, vous jouez un groupe de cartes de votre main, qui partagent soit le même rôle, soit la même couleur. L’une d’elles est chef d’expédition : sa couleur détermine le site à fouiller, et son rôle permet de bénéficier de l’action spécifique à celui-ci. Le pilote, par exemple, permet de fouiller n’importe quel site, même d’une couleur différente de votre expédition. Le guide compte pour deux cartes au lieu d’une, etc.

Archeos Society
Source : Space Cowboys

Si la taille de votre expédition est suffisante, vous avancez d’une case sur le site correspondant. C’est généralement synonyme de plus de points, mais chaque site a ses propres subtilités.

Ainsi, les premières cases de certains sites ne rapportent rien, mais les dernières beaucoup. Un autre site peut exiger de grosses expéditions pour marquer beaucoup de points, mais dispose de peu de cases. Un autre dispose d’une case piégée sur deux, qui rapporte moins de points que la précédente… Plusieurs scénarios sont possibles.

Pour finir, toutes les cartes qui vous restent encore en main viennent alimenter la zone de recrutement, et sont maintenant disponibles pour les autres joueurs.

Quand la pioche est vide, c’est la fin de la saison de fouille. On marque des points selon son avancement sur chaque site, mais aussi grâce à ses expéditions. Plus elles sont grandes, plus elles rapportent de points, c’est (archéo)logique.

Selon le nombre de joueurs, une partie se joue en deux ou trois saisons, et le plus gros score final l’emporte.

Pourquoi jouer à Archeos Society ?

Si cette description vous rappelle vaguement quelque chose, c’est normal : Archeos Society est une réédition d’Ethnos, sorti en 2017. N’ayant pas joué à ce dernier, nous ne saurions dire ce qui change entre les deux. Il passa complètement inaperçu, et reçut un mauvais accueil, notamment en raison de l’inadéquation entre la promesse guerrière de sa couverte et ses mécaniques.

Archeos Society parviendra-t-il à convaincre là où son grand frère a échoué ? A priori, oui, puisqu’il fait partie de notre sélection…

Archeos Society
Source : Space Cowboys

En effet, le jeu est très agréable à pratiquer. Ses règles sont simples à comprendre (une action parmi deux à chaque tour, ça va), une fois qu’on a bien intégré le fonctionnement des expéditions. Les tours sont fluides, sans temps mort.

La stratégie légère, tout comme l’interaction entre les joueurs, et le hasard dans l’ordre d’arrivée des cartes peuvent être des critères rédhibitoires pour des joueurs à la recherche d’un jeu expert, mais permettent en contrepartie d’y jouer avec un public assez large. Évitez tout de même de le présenter à des novices complets, ils risquent de s’y perdre. D’autant que la thématique, intéressante sur le papier, est en définitive plutôt plaquée, et rend le jeu très mécanique. Commencez plutôt avec Les Aventuriers du Rail, qui propose, à bien y regarder, quelques similitudes.

Il n’empêche, les choix sont cornéliens quand il s’agit de composer la meilleure expédition avec ses cartes. On a toujours envie d’en piocher une en plus, pour essayer de viser un autre site, plus intéressant. Le « push your luck » utilisé par les anglophones décrit bien ce sentiment. Encore plus quand approche la fin du paquet, et donc la fin de la saison. Vaut-il mieux que je me contente de cette petite expédition, ou ai-je encore le temps d’en compose une plus grande ?

Le jeu aurait pu se montrer un peu répétitif au terme de quelques parties. Mais l’auteur et l’éditeur ont eu la très bonne idée de proposer plusieurs configurations possibles. Comme on ne joue à chaque partie qu’avec la moitié des rôles et sur la moitié des sites, la rejouabilité est largement assurée. Rien à craindre de ce côté-là.

Sans être un jeu totalement familial, les règles d’Archeos Society sont suffisamment simples pour pouvoir le présenter à un large public. Un peu de hasard, un peu de stratégie, le tout saupoudré d’un peu de prise de risque… le mélange fonctionne bien et propose un jeu fluide et agréable. Enfin, cerise sur le gâteau, les nombreuses configurations différentes rendront chaque partie unique.

En bref

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.