[Chronique France Culture] Dans cette émission du Meilleur des Mondes, la chronique Numerama est dédiée à Claire Garand. L’écrivaine française publie chez La Volte un roman de SF à la plume élégante, où la narratrice cherche à reprendre le pouvoir sur son corps et sur sa vie. Un conte initiatique puissant sur une rébellion d’abord intime, qui fait germer des graines de possibles.

On parle souvent de la tradition dystopique en SF. On parle moins des personnages qui s’y rebellent. Bienvenue à Gattaca, célèbre film sur une société eugéniste, est aussi l’histoire d’un homme qui contourne le système. Dans ce registre, un magnifique roman de SF qui vient de sortir : Paideia, de la Française Claire Garand.

Dans un futur lointain, exit la Terre, décimée par les catastrophes climatiques et les guerres. Il reste 10 stations autour de la Lune. Dans chacune d’entre elles, on trouve une jeune fille génétiquement modifiée pour être surdouée — physiquement, mentalement. Ces 10 enfants ont un rôle prédéfini, façon Servante Écarlate : elles doivent repeupler l’humanité sur la Lune, elles sont censées porter en elles des embryons, à la chaîne. Elles n’ont aucunement le choix, mais elles sont embrigadées pour percevoir ce rôle comme naturel — voire comme un honneur.

La chronique en version vidéo/audio sur notre chaîne YouTube.

La narratrice est d’autant plus engluée dans un contexte dystopique qu’elle est rejetée par les neuf autres jeunes filles. En cause : une intelligence et une capacité physique qui seraient moindres, par rapport aux autres. Ce statut lui vaut moqueries et humiliations.

« Ici, la légèreté était morte. Poser l’une après l’autre mes lourdes bottes sur le sol me déséquilibrait et l’envie me prenait sans cesse de m’élancer en toute simplicité au-dessus du régolithe. Le pire restait pourtant cette déplaisante attraction du sang vers le bas, comme si quelque chose aspirait ma vie et ne la laissait repartir vers mon cœur qu’à regret. La Lune n’en prélevait-elle pas un peu au passage ? Nous n’avions pas le choix et ahanions en ruisselant dans nos combinaisons. »

Une révolte sociale qui part de l’intime

La narratrice a bien d’autres rêves : traverser les nuées de comètes et de planètes pour aller explorer les étoiles, découvrir le cosmos. Elle rejette profondément le rôle qui lui a été structurellement assigné. « Cesse de résister, accepte cet honneur comme je l’ai accepté », lui assène une autre jeune fille. Mais, non, la narratrice tient bon, elle reprend son droit à choisir, elle défie tout ce que la société lui impose.

Cette rébellion contre la prédestination sociale est d’abord décrite comme un sentiment intérieur d’émancipation :

« Après le dessert, elle nous a fait entonner l’hymne des stations, rempli de “conquérants de l’humanité qui rempliront l’univers par milliers”. Je me suis époumonée dans l’espoir de retrouver la chaleur qu’il me procurait d’habitude, et l’élan qui raffermissait ma volonté. Ma voix sonnait juste à mes oreilles, mais faux dans mon cœur. »

L’héroïne de Paideia reprend le pouvoir sur son corps, sur sa vie, dans un monde futuriste dont, comme souvent, certaines structures font penser au présent – on rappelle que l’accès à l’IVG est aujourd’hui un droit menacé. Claire Garand propose une science-fiction à la plume élégante et où la poésie se trouve dans la révolte intime de la narratrice. Une belle façon de semer des graines de possibles.

Le roman est publié chez La Volte, maison dont le nom est déjà évocateur de révolte. C’est dans cette même maison, d’ailleurs, que l’on trouve Alain Damasio, Sabrina Calvo, des romans où la SF est un véhicule de mouvements sociaux qui contestent les codes préétablis.

(Ré)écoutez Le Meilleur des Mondes en podcast

Dans cet épisode du Meilleur des Mondes, François Saltiel explore, avec ses invités, les manifestations 2.0 ou quand les luttes sociales se font en réseaux :

  • Rémy Buisine, journaliste chez BRUT
  • Artoise, journaliste et streameuse au sein du collectif « Piquet de Stream »
  • Edouard Bouté, chercheur en sciences de l’information et de la communication au CERES à Sorbonne Université

https://open.spotify.com/embed/episode/0ooXJkYkmNS1dtTn8b1xh3?utm_source=generator

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.