The Callisto Protocol est un jeu éprouvant, au gameplay parfois exigeant. Voici notre guide pour bien survivre dans la prison de Fer Noir.

Il paraît que The Callisto Protocol est un jeu difficile. Les développeurs ont voulu que leur jeu d’horreur soit, un peu, exigeant. Vous risquez de mourir beaucoup dans ce jeu pensé pour vous mettre mal à l’aise.

Voici notre guide de survie qui vous aidera à mieux vous en sortir. Vous allez quand même mourir, mais sans doute un peu moins.

The Callisto Protocol // Source : Capture PS5
The Callisto Protocol // Source : Capture PS5

Nos 7 conseils pour survivre dans The Callisto Protocol

Apprendre à esquiver

The Callisto Protocol articule les affrontements autour du corps-à-corps. Le héros peut se servir de sa matraque — la meilleure arme du jeu — pour riposter et tuer ses adversaires. Cette proximité sous-entend qu’il est nécessaire d’esquiver pour ne pas encaisser de lourds dégâts. Pour cela, les développeurs ont mis au point un système qui permet, à la façon d’un boxeur, d’orienter son buste vers la gauche ou la droite. Sur la manette, tout passe par le stick gauche, qu’il suffit alors d’orienter vers la gauche ou la droite pour ne pas se prendre un coup. Bonne nouvelle : la fenêtre d’esquive est large, et il est par exemple possible d’anticiper en maintenant le stick vers la gauche ou la droite avant que l’ennemi n’attaque (la direction n’a pas d’importance).

Attention, néanmoins, un monstre peut enchaîner les attaques. Dans ce cas, il faudra orienter le stick dans la direction opposée (gauche vers droite, ou droite vers gauche). L’astuce est d’être patient : plutôt que de prendre l’initiative, on vous recommande d’attendre de voir ce que l’ennemi fait pour agir en conséquence. En bref, esquiver une ou deux fois, puis attaquer.

En revanche, on vous déconseille de parer les attaques en maintenant le stick vers l’arrière.

Utiliser tous les moyens à disposition

Outre la matraque, le héros dispose d’un arsenal composé d’un pouvoir de télékinésie et d’armes à feu. Premier point à savoir : les armes à feu sont moins efficaces que la matraque, et vous arriverez vite à court de munition si vous restez à distance. On peut s’en servir pour faire vaciller l’ennemi et, surtout, l’empêcher de muter quand son corps se met à se transformer (apparition de tentacules). Le tir rapide, disponible après un combo de mêlée, est efficace. Il suffit de maintenir la gâchette gauche et de tirer rapidement quand une cible apparaît.

Deuxième point à savoir : le pouvoir de télékinésie ne doit être utilisé qu’à des moments précis. En l’occurrence :

  • Quand il y a un piège vers lequel envoyer sa future victime (un mur de pics, une hélice) ;
  • Quand il y a nécessité d’attirer un ennemi vers soi (s’ils sont plusieurs) ;
  • Quand il y a une bombonne de gaz (symbolisée par la couleur rouge) à balancer sur un ou plusieurs ennemis.

Il faut en réalité voir les combats de The Callisto Protocol comme des puzzles à résoudre. Vous disposez de diverses pièces et à vous de les assembler de la bonne manière.

The Callisto Protocol // Source : Capture PS5
Un exemple de piège // Source : Capture PS5

S’en sortir face à un groupe d’ennemis

Les combats se corsent sérieusement quand il y a plusieurs ennemis à éliminer d’un seul coup. Pour triompher, il vaut mieux s’arranger pour enchaîner les face-à-face. Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Attirez un ennemi vers vous et tuez-le avant que les autres n’arrivent ;
  • Vérifiez s’il n’y a pas un piège à utiliser pour nettoyer la pièce en quelques secondes ;
  • Tirez dans les jambes des ennemis les plus éloignés pour les ralentir.

Enfin, ne faites pas l’erreur de vous soigner entre chaque ennemi, puisque les objets de soin prennent du temps à être utilisés.

Améliorer en priorité la matraque

Comme The Callisto Protocol privilégie le corps-à-corps, il est primordial d’améliorer la matraque sur les bornes dédiées. Ce n’est pas qu’une question de puissance en plus, mais aussi de nouvelles aptitudes. Par exemple, il est possible de débloquer une attaque puissante, certes lente, mais dévastatrice.

Gérer l’inventaire

Autant le dire tout de suite, l’inventaire est une plaie à gérer dans The Callisto Protocol. Mais c’est une contrainte voulue et inscrite dans le genre survival-horror. Il impose de faire des sacrifices entre toutes les ressources mises à disposition. Ne multipliez pas les objets de soin (les ennemis font tomber des recharges immédiates) et privilégiez les munitions.

D’ailleurs, il peut être tentant de débloquer toutes les armes à feu. C’est un piège : si vous débloquez toutes les armes, vous aurez alors tous les types de munitions dans votre inventaire — ce qui prend de la place. Focalisez-vous sur deux ou trois armes au maximum pour ne pas vous encombrer.

Notez que l’inventaire s’agrandit une fois pendant l’aventure.

The Callisto Protocol // Source : Krafton
Rien ne vaut la matraque // Source : Krafton

Ne pas oublier d’écraser le cadavre des ennemis

Les cadavres des ennemis laissent derrière eux des ressources (unités de soin, argent, munitions). Mais il faut les écraser plutôt que les fouiller. En somme, quand vous tuez un ennemi, n’oubliez pas de revenir sur sa dépouille et d’appuyer sur la touche triangle (PlayStation) ou Y (PC et Xbox) pour le piétiner. Vous avez balancé un ennemi sur un mur de pics ? Donnez simplement un coup de matraque.

Fouiller les décors

Entre deux combats, The Callisto Protocol laisse le temps d’explorer les environnements, qui regorgent de ressources. Certaines pièces de la prison regorgent de placards. Il y a même des vitres à briser, derrière lesquelles se trouvent des objets utiles. Cela n’arrangera pas votre gestion de l’inventaire, mais il vaut mieux trop que pas assez.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !