Microsoft a, comme prévu, dévoilé de nouvelles images de gameplay de Forza Motorsport. Il va falloir préparer ses yeux, car la Xbox Series X tient peut-être enfin sa vitrine technologique.

Pour sa première prise de parole de l’année 2023, Microsoft a réussi son pari : cette conférence Developer_Direct a fait tout ce qu’on attendait d’elle, et même un peu plus. Des présentations ni trop courtes ni trop barbantes, des dates de sortie, un jeu surprise disponible dès son annonce… La firme de Redmond pouvait difficilement faire mieux, elle qui n’a pas toujours été très à l’aise dans l’exercice. Et pour en mettre plein la vue, elle a pu compter sur Forza Motorsport.

À défaut d’être daté, le jeu de course développé par Turn 10 est bien parti pour être la vitrine technologique de la Xbox Series X, console surpuissante qui est loin d’avoir dévoilé toute l’étendue de ses capacités depuis son lancement en novembre 2020. Les quelques images de gameplay diffusées ont donné le ton, sachant que Microsoft promet « un bond générationnel en termes de réalisme, d’authenticité et d’immersion ». D’ailleurs, il n’y aura pas de version spécifiquement développée pour la Xbox One, alors que la console de l’ancienne génération était encore considérée par la multinationale (il y aura le Xbox Cloud Gaming pour elle).

La Xbox Series X a besoin de Forza Motorsport

Les amoureux des voitures risquent de tomber bouche bée en regardant la dernière vidéo de Forza Motorsport, qui convoque plusieurs technologies de pointe pour en faire une simulation graphiquement exquise. En l’occurrence :

  • Les développeurs ont utilisé un spectrophotomètre, qui sert à analyser le comportement de la lumière, pour rendre les éclairages sur les bolides plus réalistes. Couplé au ray tracing, cela promet des reflets sidérants, qui réagiront en fonction des conditions lumineuses ou encore de la couleur de la carrosserie. Turn 10 est allé jusqu’à travailler sur les nuances produites par une surface métallique ;
  • Pour les environnements, les développeurs ont fait appel à la photogrammétrie. Cette technique consiste à associer plusieurs angles de vue réels pour créer un élément en 3D. De quoi afficher des décors détaillés, notamment en termes de végétation et aux abords de la piste (les spectateurs, par exemple).
Forza Motorsport // Source : Capture d’écran YouTube
Ceci n’est pas une photo // Source : Capture d’écran YouTube

Turn 10 a par ailleurs amélioré le moteur physique pour qu’il soit plus performant. Il y aura même des dégâts purement esthétiques (salissures…). Cette course au réalisme pourra prêter à sourire sur certains points (qui regarde les traces de boue sur les bas de caisse quand il joue ?). Mais on ne peut que saluer la recherche d’authenticité pour faire de Forza Motorsport un bijou visuel, un modèle technique et un fantasme pour les férus d’automobile. Sur Xbox Series X, il tournera en 4K avec un framerate à 60 fps et les effets ray tracing activés. Soit le summum, même si on en doute un peu.

Forza Motorsport // Source : Capture d’écran YouTube
« Vous me mettrez un petit coup de polish » // Source : Capture d’écran YouTube

Enfin, les oreilles n’ont pas été oubliées : à quoi bon modéliser avec précision des voitures, si leur moteur sonne faux ? « Nous avons notamment amélioré le son des pneus et des suspensions, de l’échappement et des turbos, pour qu’ils sonnent comme leurs équivalents réels », annonce le studio. Là encore, on est dans l’infime détail, mais l’infime détail qui compte pour les puristes et fétichistes de la mécanique.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !