Alice Briarwood, lycéenne de première, a disparu ! Incarnez ses amis et amies pour découvrir ce qui lui est arrivé, dans Alice is missing, notre jeu de société totalement original de la semaine.

Samedi, premier jour des vacances de Noël, dans la paisible ville de Silent Falls en Californie du Nord. Charlie Barnes, qui a déménagé l’an dernier après le divorce de ses parents, revient passer les fêtes chez son père, et se réjouit de retrouver Alice et toute la bande. Mais cela fait quelques jours que cette dernière ne répond plus à ses messages. En arrivant, les autres lui apprennent qu’elle a disparu depuis mercredi… Qu’a-t-il bien pu se passer ?

Alice is missing est un jeu d’enquête, coopératif et narratif, à la frontière du jeu de rôle. Vous y incarnez des proches d’Alice : Charlie qui revient en ville, son frère, son ou sa meilleure amie, sa petite amie secrète, son amoureux transi. Ensemble, ils remontent les pistes, rassemblent les informations dont ils disposent, pour comprendre ce qui est arrivé à leur amie.

Alice is missing
Quelques lieux et personnages suspects. // Source : Origames

Une petite phase préparatoire est nécessaire avant de commencer la partie. Loin d’être négligeable, elle permet d’installer l’ambiance, de présenter les personnages, de préciser leurs relations, leurs intentions, etc. On dispose d’éléments d’inspiration, mais c’est l’imagination des joueurs qui porte l’essentiel de cette trame de départ. Comptez une trentaine de minutes au minimum. C’est également à ce moment qu’on présente les cinq lieux où Alice pourrait se trouver (la gare, le phare, etc.) et cinq suspects potentiellement liés à sa disparition (son ex, le professeur d’histoire, etc.).

On lance alors une bande-son assortie d’un compte à rebours qui dure très exactement 90 minutes. Et à partir de maintenant… silence radio, plus personne ne parle ! Tous les échanges doivent obligatoirement se faire par messagerie interposée (textos, Discord, WhatsApp, comme vous préférez). Pour plus d’immersion, il est même conseillé de changer votre nom dans l’application par celui du personnage incarné.

Vous n’êtes pas laissés au dépourvu. Vous vous servez évidemment de tout ce qui a été évoqué pendant la phase de préparation, mais surtout des indices révélés tout au long de la partie. Plusieurs cartes indices sont distribuées entre les joueurs, chacune assortie d’un numéro correspondant au compte à rebours (90, 80, 70…). Quand le minuteur indique le nombre correspondant, le propriétaire de la carte la retourne, fait ce qui y est indiqué, puis partage ces nouvelles informations dans le flux de conversations avec ses camarades.

Alice is missing
Mais qu’a bien pu faire Ryan ?

Le temps s’agraine minute après minute. Les joueurs discutent entre eux par le biais de leur téléphone, individuellement ou en groupe, échafaudent des théories, affinent leurs relations, et tentent de comprendre petit à petit ce qu’est devenue Alice, grâce aux différents indices dévoilés au fur et à mesure.

Quand le compte à rebours arrive à zéro, les joueurs auront imaginé ce qui est arrivé à leur amie, avec plus ou moins de précision. Guidés par les éléments du jeu, c’est surtout leur imagination et leurs interactions qui auront fait le gros du travail. Ils s’envoient un dernier texto, puis écoutent tous ensemble le dernier message laissé sur le répondeur d’Alice par chacune et chacun d’eux, enregistrés en tout début de session. La partie est alors terminée.

Il existe plusieurs indices correspondant à un instant donné, et on ne prend qu’une carte pour chacun, au hasard, en début de partie. Il est donc possible de jouer plusieurs parties, mais plutôt avec des groupes différents. Le rôle de Charlie Barnes est central, dans le sens où la personne qui l’incarne a en charge le bon déroulement de la partie.

Pourquoi jouer à Alice is missing ?

Alice is missing est un jeu qui ne vous laissera pas indifférent. Mais attention, car il n’est pas à mettre entre toutes les mains. Les 16 ans indiqués sur la boîte ne sont, pour une fois, pas galvaudés. La thématique, une adolescente portée disparue, est forcément sujette à caution. De la « simple » fugue à des faits beaucoup plus sordides, tout peut arriver dans votre partie. Abreuvé de ce genre de situations à longueur de films et de séries, notre subconscient n’a pas à chercher bien loin pour imaginer le pire.

Alice is missing
Source : Origames

Le livret de règles est particulièrement explicite à ce propos, et introduit différents dispositifs de protection pour limiter, voire totalement exclure, des sujets qui pourraient gêner certains participants, que ce soit avant ou pendant la partie. Il insiste également, et c’est très bien ainsi, sur l’inclusivité et la tolérance dont on devrait faite preuve en jouant.

Le rythme de la partie commence doucement. On découvre notre personnage et ceux des autres au fil des discussions. Des théories émergent, puis sont remises en cause, ou pas, par les premiers indices dévoilés. Ils arrivent toutes les cinq ou dix minutes, un rythme parfait pour relancer les débats et redynamiser la partie. À tel point qu’on ne ressent pas passer le temps, absorbé qu’on est à tapoter nos messages et lire les réponses des autres.

L’utilisation du téléphone pour communiquer, et l’absence totale de discussion orale, plutôt inhabituelle et paradoxale dans un jeu « de société » (dans le sens « en société ») permettent cependant à tout le monde de participer à l’expérience. L’inhibition à prendre la parole devant les autres s’efface complètement derrière nos écrans.

La bande-son, dont le morceau principal résonnera encore dans votre tête bien après la partie, participe également à l’immersion, grâce à une synchronisation parfaite entre la musique diffusée et l’avancement de l’enquête. Là encore, le parallèle avec un film ou une série est évident.

Soyons francs tout de même, l’expérience pourrait s’avérer décevante, selon votre groupe de joueurs. Il ne faut pas s’attendre à ce que le jeu joue pour vous, il faut que tout le monde prenne son rôle à cœur, s’implique dans l’enquête, dans l’histoire, glisse dans la peau d’une ou d’un adolescent d’une petite ville américaine le temps de la partie. De la même manière, les amateurs de jeux de rôle seront sans doute moins dépaysés par l’expérience. Encore que, ça dépend de leur style habituel, ici on est évidemment aux antipodes du porte-monstre-trésor.

Alice is missing
Une dizaine d’avis de disparition différents sont à télécharger, pour donner du corps au début de l’enquête. // Source : Origames

Les vingt dernières minutes sont particulièrement intenses. La tension est palpable, alors même que le silence presque complet règne dans la pièce. Tels les meilleurs romans dont on n’arrive pas à lire assez vite les dernières pages pour enfin connaître le dénouement de l’intrigue, on est pendu aux messages des quelques personnages qui savent, enfin, ce qui s’est passé, ou tout du moins savent ce qui est arrivé à Alice.

L’écoute des messages vocaux enregistrés, en tout début de partie, sur son répondeur, est un moment tout aussi particulier. On se surprend à s’émouvoir par quelques mots laissés à un personnage fictif dont on ne connaissait pas l’existence deux heures auparavant…

Le jeu, tout juste arrivé en version française, a connu un succès considérable aux États-Unis, et a remporté des prix prestigieux, dont ceux du jeu de l’année et du produit de l’année en 2021 aux Ennie Awards, qui récompensent les meilleurs jeux de rôle sur table. À tel point que la Paramount a annoncé en avoir acquis les droits pour l’adapter au cinéma.

Parmi ses sources d’inspiration potentielles, citons pêle-mêle Life is Strange, The Killing, Twin Peaks, 13 Reasons Why, A Normal Lost Phone… de quoi vous donner une idée de l’ambiance installée par le jeu. Mais, une fois encore, tout dépend de la tournure que les joueurs donnent à l’histoire et aux événements.

Alice is missing sera, très probablement, une expérience unique, inédite, touchante, troublante, pour la plupart d’entre nous. C’est évidemment le jeu le plus original auquel nous avons joué depuis bien longtemps. Dans tous les cas, il procure des sensations qu’on n’a pas l’habitude de ressentir pendant un jeu de société. Si vous avez le groupe de joueuses et de joueurs adéquat, vous devez absolument jouer à Alice is missing. Vraiment.

  • Alice is missing est un jeu de Spencer Starke
  • Illustré par Julianne Griepp et Caleb Cleveland
  • Édité par Origames
  • Pour 3 à 5 joueurs à partir de 16 ans
  • Pour des parties d’environ 120 à 180 minutes
  • Au prix de 17,90 € chez Philibert

Le verdict

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.