Netflix teste une nouvelle manière de faire payer les chenapans qui partagent le même compte sans habiter sous le même toit : les contraindre à créer une « maison secondaire » qui coûtera plus d’argent par mois. En Amérique du sud, où la fonction est testée actuellement, les abonnés doivent payer 3 € mensuels en plus.

« Le partage de mot de passe très répandu à travers les foyers ébranle notre capacité, à long terme, à investir et améliorer notre service », a asséné Chengyi Long, directrice de l’innovation produit dans un billet de blog de Netflix du 18 juillet 2022.

Elle y décrit les deux manières que Netflix examine actuellement pour essayer de faire payer celles et ceux qui squattent le compte d’un ami sans payer :

La plateforme de vidéo à la demande par abonnement a toujours réalisé des tests ; différentes fonctionnalités sont proposées sur différents territoires, ce qui lui permet d’avoir une idée de la manière dont ses abonnés réagissent à tel ou tel changement. Et comme le partage de comptes Netflix serait fréquent en Amérique du sud (comme l’a souligné Bloomberg), la multinationale développe ses tests spécifiquement dans cette région du monde.

C’est quoi, ce système de maison secondaire sur Netflix ?

Comment fonctionne ce système de « maison » ? C’est plutôt simple : si un client utilise Netflix en dehors de son foyer principal sur une télé pendant plus de deux semaines, alors Netflix lui demandera d’ajouter un foyer secondaire à son compte, qui lui est facturé actuellement 3 dollars (1,7 dollar en Argentine).

Cette obligation ne concerne que les téléviseurs : les tablettes, smartphones et ordinateurs portables ne sont pour l’instant pas visés par cet essai. Netflix estime que si vous partez en voyage quelque temps, vous allez probablement regarder ses contenus sur votre appareil portable.

Si les abonnés partent en vadrouille pendant moins de deux semaines, ils n’auront pas besoin non plus d’ajouter un nouveau « foyer » pour utiliser Netflix sur un nouveau téléviseur. Ce n’est qu’après 15 jours que cette obligation est instaurée.

maison netflix
Comment les utilisateurs pourront voir combien de « maisons » ils ont sur Netflix. Source : Netflix

Pour détecter un foyer, Netflix recourt à « l’adresse IP, l’identifiant de l’appareil et l’activité du compte ». Les abonnés principaux pourront ajouter ou supprimer un foyer depuis leur interface.

Pour l’instant, la firme ne teste pas cette restriction en Europe, mais comme tous les changements, il arrivera un jour que la France soit aussi touchée par ces nouvelles barrières, qui visent à réduire la perte de revenus de Netflix.

Netflix doit endiguer sa perte d’abonnés payants

Le partage d’identifiants est formellement interdit par Netflix depuis ses débuts, mais la firme a toujours prôné une certaine souplesse envers celles et ceux qui s’y adonnent. Reed Hastings, le CEO, estimait même en 2016 qu’il s’agissait d’« une chose positive ». 

Le discours a depuis bien changé. Le service de vidéo en streaming a perdu 200 000 abonnés en avril 2022, et notamment des abonnés fidèles : 40 % des annulations au Q1 2022 aux États-Unis proviendraient de clients qui étaient là depuis plus d’un an.

abonnements abonnes
Le nombre d’annulations en fonction de l’ancienneté des abonnés // Source : The Information

La plateforme présentera, ce 19 juillet 2022 au soir, ses résultats pour le deuxième trimestre 2022 (Q2) : les investisseurs et observateurs attendent de voir si elle est parvenue à endiguer sa perte d’abonnés payants entre les deux trimestres. Elle a prévu une perte sèche de 2 millions d’abonnés.

Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur