Contraints de voter Emmanuel Macron pour faire barrage à l’extrême droite, des électeurs et électrices ont tout de même tenu à montrer leur désaccord avec ce vote utile.

Ils ont dû voter Emmanuel Macron à contre-cœur pour faire barrage à la candidate d’extrême droite Marine Le Pen, et comptent bien le faire savoir.

Si on additionne le score des électeurs et électrices de Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot, Fabien Roussel, Anne Hidalgo, Nathalie Arthaud et Philippe Poutou, ce sont plus de 30 % des votants du premier tour qui ont eu un choix difficile à faire, ce dimanche 24 avril 2022.

Ces électeurs et électrices de gauche qui se sont forcés à voter Emmanuel Macron, et veulent le faire savoir

Les Françaises et Français ont été appelé à voter au second tour de l’élection présidentielle entre Emmanuel Macron, le président sortant qui a porté une politique de droite pendant cinq ans, et Marine Le Pen, candidate d’extrême droite dont les idées ont été normalisées par des mois de campagne d’Éric Zemmour ainsi que d’une récupération de certains concepts par les élus des Républicains.

De nombreuses personnalités de gauche ont appelé à voter pour le président sortant afin de contrer les idées xénophobes du Rassemblement national (RN). Pour autant, certains électeurs et électrices y sont allés à reculons, et ne se sont pas privés pour le faire savoir sur Twitter, notamment avec des photos dans l’isoloir.