Le Premier ministre a pris la parole le jeudi 26 novembre 2020 afin de faire le point sur le processus de déconfinement de la France. Voici les principales annonces.

Deux jours après les annonces d’Emmanuel Macron et l’esquisse d’un premier plan de déconfinement du pays, c’était au tour de Jean Castex de prendre la parole. Le Premier ministre a, comme à l’habitude, précisé le fonctionnement et la mise en place des mesures annoncées. Il était accompagné du ministre délégué aux PME, Alain Griset, du ministère de la Santé, Olivier Véran, et de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, qui se sont exprimés sur les problématiques propres à leur secteur d’activité.

Beaucoup de précisions étaient attendues pour les commerçants qui s’apprêtent à rouvrir dès ce samedi, notamment au niveau du protocole sanitaire. Mais ils n’étaient pas les seuls. Les membres du gouvernement ont ainsi fait le point sur les cas particuliers des auto-écoles, de l’ouverture des commerces le dimanche, et enfin, sur les aides supplémentaires accordées au secteur de la culture, qui doit attendre encore le 15 décembre afin de pouvoir en partie rouvrir.

Les principales mesures en bref

  • Tous les commerces vont pouvoir rouvrir le 28 novembre, avec un protocole sanitaire renforcé. Ils pourront ouvrir jusqu’à 21h et travailler le dimanche.
  • Les activités extra-scolaires de plein air et les sports individuels de plein air et activités nautiques seront autorisées dès le 28 novembre. Les stations de sports d’hiver ne seront toutefois pas autorisées à ouvrir pour les fêtes de fin d’année.
  • Les bibliothèques et archives pourront rouvrir le 28 novembre. Pour le reste des espaces culturels, il faudra attendre jusqu’au 15 décembre, si l’évolution de la situation sanitaire le permet.
  • Les déplacements vers les territoires ultra marins seront possibles, à condition de présenter un résultat PCR négatif. Les déplacements à l’étrangers sont également autorisés.
  • Le couvre-feu sera levé à titre dérogatoire les 24 et 31 décembre prochains. Il sera cependant conseillé de limiter le nombre de personnes présentes lors des fêtes.

Le constat sanitaire

La conférence de presse a commencé sur un constat sanitaire : le pic de la deuxième vague de la pandémie de Covid-19 est passé, mais pas la deuxième vague. De plus, le virus circule toujours de manière active :  « La pression épidémique reste forte, mais se réduit », a précisé le Premier ministre. Nous comptons désormais un peu moins de 15 000 nouveaux cas positifs par jour. Le taux de reproduction du virus est estimé à 0,65, soit le niveau atteint lors du premier confinement. Une amélioration de la situation détaillée par Olivier Véran, le ministre de la Santé, qui a précisé que le pic hospitalier était également derrière nous. « On peut dire que ça va mieux, et que les mesures étaient efficaces et nécessaires. Mais l’épidémie n’est pas derrière nous et la seconde vague n’est pas terminée », a-t-il conclu.

Évolution des cas confirmés par jour, contaminés à la covid-19 // Source : Capture d’écran Numerama

Le déconfinement des commerces non essentiels

Il est « prématuré de parler de déconfinement », mais « nous pouvons passer à l’étape suivante », a annoncé Jean Castex.

À partir du 28 novembre, comme l’avait annoncé Emmanuel Macron, commencera une phase d’allégement du confinement. «  L’ensemble des commerces qui étaient fermés pourront rouvrir »,  a déclaré Jean Castex, et les rayons fermés dans les grandes surfaces seront rouverts à cette date.

Afin de pouvoir accueillir des clients, le protocole sanitaire va être renforcé. Il va passer de 4 mètres carrés par client à 8 mètres carrés. Ce n’est pas tout : les salarié et le mobilier ne seront pas comptés dans la jauge, et les familles avec enfants compteront pour une seule personne. Un système de comptage pour garantir le respect de la jauge sera obligatoire pour les commerces de plus de 400m2. Les commerçants pourront étendre leurs horaires d’ouvertures jusqu’à 21h et « nous faciliterons l’ouverture des commerces le dimanche », a précisé Alain Griset, le ministre délégué aux PME.

Certains commerces n’étaient pas initialement concernés par cette réouverture. On pense notamment aux cas particuliers des agences immobilières et des auto-écoles. Jean Castex a rendu sa décision, et ces établissements pourront ouvrir à nouveau. En revanche, les bars et restaurants resteront fermés, au moins jusqu’au 20 janvier.

Les lieux de culte

Les offices religieux vont pouvoir reprendre dès ce samedi 28 novembre, avait annoncé Emmanuel Macron. Le président avait tout d’abord précisé qu’ils seraient limités à 30 personnes, mais la Conférence des évêques avait annoncé dès le 25 novembre qu’ils avaient demandé à être en capacité d’accueillir un plus grand nombre de personnes dans les cathédrales. Jean Castex a tranché. « La jauge évoluera progressivement », également, « en fonction de la capacité globale d’accueil du lieu ».

Les mesures pour le sport

Les activités extrascolaires en plein air vont reprendre dès le 28 novembre. « À partir de samedi vous pourrez vous déplacer davantage à l’extérieur. La limite des 1km/1h passera à 20km/3h.  Vous pourrez courir dans l’espace public, faire du golf, chasse, pêche ».  Les adultes ne pourront cependant pas pratiquer de sport dans les salles de sport avant le 20 janvier.

Les mesures à venir pour le sport // Source : Capture d’écran Numerama

Pour les sport d’hiver, il n’y aura « pas d’ouverture pour la période de Noël. Il ne serait pas prudent de laisser se rassembler des flux de populations avec des activités susceptibles de solliciter les services hospitaliers », a précisé le Premier ministre, en ajoutant qu’il sera possible de se rendre dans les stations de ski pour profiter « de l’air pur de nos montagnes ».

Les étapes du déconfinement pour la culture

À condition que la situation sanitaire se soit améliorée, les théâtres, cinémas et musées pourront être rouverts à partir du 15 décembre, a annoncé Emmanuel Macron mardi soir. Roselyne Bachelot a précisé qu’ils devront appliquer les « mêmes protocoles que ceux applicables pendant la période du couvre-feu qui a précédé le reconfinement ». Le couvre-feu sera maintenu à 21h, mais il y aura une « tolérance » pour que les spectateurs puissent rentrer sereinement chez eux, a précisé la ministre de la Culture. Les conservatoires pourront assurer les cours dès le 15 décembre, sauf les cours de chants.

Les mesures de déconfinement pour la culture // Source : Capture d’écran Numerama

Jean Castex a annoncé que les les bibliothèques et les archives pourraient rouvrir et accueillir du public dès ce samedi 28 novembre.

Les autorisations de déplacements pour les vacances

Pour les déplacements vers les territoires ultra marins seront possibles, à condition de présenter un résultat PCR négatif. Pour ce qui est des déplacements à l’étranger, ils restent possibles, mais « compte tenu de l’évolution rapide de la pandémie il sera indispensable de se tenir informé », a précisé le Premier ministre.

Enfin, le couvre-feu sera levé à titre dérogatoire les 24 et 31 décembre prochains. « Mais cela ne veut pas dire que nous ne pourrons pas fêter Noë et le Nouvel An comme d’habitude », a prévenu Jean Castex. « Il est impératif que vous limitiez le nombre de personnes à table ».

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo