Le point hebdomadaire du gouvernement sur l'évolution de la pandémie de Covid-19 en France a lieu ce jeudi en fin d'après-midi, vers 18 heures. Voici comme le suivre en direct.

Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé va s’exprimer en fin d’après-midi ce jeudi 8 octobre 2020, afin de faire le point sur la situation de l’épidémie de Covid-19 dans le pays. Bruno LeMaire, le ministre de l’Économie, sera également présent et prendra la parole.

L’allocution arrive le lendemain de l’interview d’Emmanuel Macron sur France 2, lors de laquelle le président a déclaré qu’il fallait aller vers «  plus de restrictions », comme « celles qu’on a pu connaître dans les Bouches-du-Rhône ou dans Paris et la petite couronne », et ce dans tous «  les endroits où [le virus] circule trop vite, en particulier où ça circule beaucoup chez les personnes âgées, et où l’on voit de plus en plus de lits occupés aux urgences ». Les précisions que le ministre de la Santé va apporter aujourd’hui sont donc très attendues.

Les chiffres de Santé Publique France montrent en effet que le virus circule toujours plus rapidement dans le pays. Les données, publiées le mercredi 7 octobre 2020, font état de 18 746 nouveaux cas en 24h (contre 12 845 la semaine dernière), et d’un taux de positivité des tests de 9,1 %, alors qu’il était de 7,6 % il y a une semaine.

Les chiffres sur l’épidémie de Covid-19 en France au 7-10-20 // Source : Santé Publique France

Comment suivre l’allocution d’Olivier Véran ?

  • Quand ? La conférence de presse du ministre est attendue à 18h ce jeudi 7 octobre 2020.
  • Où ? Comme toutes les prises de parole gouvernementales, l’allocution d’Olivier Véran sera retransmise en direct par les chaînes d’information en continu, comme BFMTV, FranceInfo, ou encore LCI. Sur Internet, vous pourrez également suivre les comptes Facebook du gouvernement, et du ministère de la Santé. Elle sera également retransmise sur les comptes Twitter d’Olivier Véran, du gouvernement, et du ministère.

Quelles annonces sont attendues ?

Le ministre de la Santé va devoir annoncer les nouvelles restrictions auxquelles le président de la République a fait référence lors de son interview de la veille, et les endroits où elles prendront place. Les villes ciblées, où les chiffres se détériorent petit à petit, vont ainsi passer en « zone d’alerte maximale », comme Paris ou Marseille. FranceInter rapporte que les villes de Lille, Grenoble, Saint-Étienne et Lyon sont concernées.

Le premier Ministre Jean Castex s’était d’ores et déjà entretenu avec les maires de ces villes la semaine dernière, toutes classées en «  zone d’alerte renforcée ». Les édiles ont ainsi eu quelques jours supplémentaires afin de se préparer, et de convenir des mesures à adopter. Les villes n’auront cependant pas entièrement carte blanche en ce qui concerne les restrictions : FranceInfo expliquait la semaine dernière que « si [les mesures] ne fonctionnaient pas, l’État prendrait le relais pour le tour de vis », selon un conseiller de Jean Castex.

Partager sur les réseaux sociaux