Des tentatives d'arnaques qui impliquent bien malgré elles des personnalités fleurissent sur Twitter. Elles promettent de vous envoyer beaucoup d'argent en crypto-monnaie si vous acceptez d'envoyer d'abord un petit montant. Elon Musk est une cible privilégiée de ce système, mais Twitter agit.

C’est un phénomène qui n’est pas particulièrement ancien mais qui semble prendre une ampleur préoccupante aux yeux de Twitter : la preuve, le réseau social a annoncé à la presse américaine la mise en place de diverses mesures, non précisées, pour limiter et si possible tuer dans l’œuf certaines tentatives d’arnaque qui mêlent bien malgré elles des personnalités très suivies sur le site.

Donnez d’abord

Mais bien sûr !

Mais de quelles arnaques parle-t-on exactement ? De celles qui font la promesse d’un généreux versement dans une crypto-monnaie, si la personne effectue d’abord un petit transfert de crypto-monnaie à une adresse bien précise. La mécanique est bien rodée : l’arnaque guette une annonce particulière d’une célébrité pour faire croire que celle-ci organise ensuite une opération spéciale pour la fêter.

En la matière, l’entrepreneur américain Elon Musk est une cible visiblement prisée de ces arnaqueurs : lorsqu’il annonce par exemple la réussite d’une mission SpaceX — c’est alors un message légitime émis par le vrai compte de l’intéressé –, un autre tweet surgit peu de temps après annonçant une prétendue célébration de l’évènement, celle-ci prenant la forme de dons en crypto-monnaie.

Ce second message, publié en réponse en premier, annonce par exemple :

« Pour célébrer cela, je vais distribuer 5 000 ETH [au cours actuel, cela représente plus de 3,1 millions d’euros, ndlr] à mes abonnés. Pour participer, envoyez simplement entre 0,5 et 1 ETH à l’adresse ci-dessous et recevez entre 5 et 10 ETH à l’adresse que vous avez utilisée pour la transaction. Si vous êtes en retard, votre versement sera renvoyé ».

Évidemment, c’est faux : ce second compte tente d’imiter au maximum le compte ciblé (le même avatar est utilisé, le nom du compte essaie d’approcher celui du compte légitime) mais il n’a pas le petit macaron bleu qui indique qu’il s’agit d’un compte vérifié par Twitter, c’est-à-dire un compte dont il a été démontré que la possession et l’utilisation sont bien sous le contrôle de la bonne personne.

Ethereum, l’écosystème qui monte

Des tweets très visibles

Il est à noter que ce deuxième message, bien que faux, reçoit beaucoup d’attention (il est très partagé et apprécié, probablement par d’autres comptes contrôlés par les personnes qui ont concocté cette arnaque), afin de le faire remonter dans la liste des réponses au tweet légitime, afin que le public tombe dessus et ainsi augmenter la probabilité de piéger quelques naïfs.

À cela s’ajoutent des prétendus témoignages d’internautes qui auraient fait ce premier versement et reçu ensuite quelques minutes plus tard un don bien plus important. L’un d’eux dit par exemple avoir versé 0,4 ETH (environ 250 euros au cours actuel) et reçu sept minutes après 4 ETH (un peu moins de 2 500 euros). Il est à noter que dans la capture, le premier compte a disparu et le second a été suspendu.

Partager sur les réseaux sociaux