La prouesse est à saluer. Alors que Google a imaginé pour de faux Gmail Motion, un système permettant de contrôler la messagerie web sans utiliser un clavier ou une souris, des développeurs américains se sont employés à concrétiser ce qui était à la base un poisson d’avril.

C’est devenu une véritable tradition. Chaque année, nombreux sont les sites d’actualité et les entreprises high-tech à faire des plaisanteries le 1er avril. Certaines farces sont particulièrement farfelues, à l’image de celles imaginées par Google, particulièrement prolifique dans ce domaine. On se souvient ainsi du poisson d’avril 2010, avec la recherche dans le futur.

Cette année, la firme de Mountain View a proposé plusieurs poissons très amusants. Il y a eu « l’hommage » à la police d’écriture Helvetica où chaque requête était retournée en Comic Sans MS ou encore le top 5 des vidéos virales de… 1911. Mais surtout, Google a dévoilé Gmail Motion, un système permettant de contrôler Gmail avec des mouvements corporels, sans clavier ni souris.

Bien sûr, Gmail Motion était un gag de plus pour le 1er avril 2011. Sauf que des développeurs ont trouvé l’idée très intéressante et ont souhaité la concrétiser. Pour cela, les chercheurs de l’institut des technologies créatives de l’université de Californie du Sud ont utilisé le capteur du Kinect. Chaque geste visible dans la vidéo de présentation de Google Motion a pu être transposé dans le projet des développeurs.

Pour ouvrir un message, il suffit de simuler l’ouverture d’une enveloppe. Pour répondre à une personne, il faut diriger son pouce derrière soi. En revanche, il faut pointer les deux pouces derrière soi pour répondre à tous. Pour envoyer un message, l’utilisateur devra lécher un timbre et le plaquer vers le bas. Et encore, il ne s’agit ici que des gestes les plus simples à apprendre.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.