Le groupe Match qui détient Tinder, Hinge et OkCupid vient d’annoncer, dans un communiqué écrit avec ChatGPT, qu’il signe un partenariat avec OpenAI.

Si certains internautes ont déjà commencé à utiliser l’intelligence artificielle de ChatGPT pour draguer sur Tinder, il semblerait que ce ne soit que le début. Dans un communiqué de presse publié le 21 février 2024, l’entreprise Match Group — qui détient Tinder, Hinge et OkCupid notamment — annonce son partenariat avec OpenAI, la boîte derrière la fameuse IA générative.

Le communiqué, d’ailleurs, a été écrit par ChatGPT. On y trouve aussi une déclaration à la première personne, où ChatGPT est personnifié. « Je suis ravi que Match Group m’ait choisi. Ensemble, nous ne nous contentons pas de briser la glace, nous la faisons fondre, et nous remodelons la façon dont le travail est effectué. » Le texte précise que ChatGPT a déclaré cela « en riant » (?).

« ChatGPT est la nouvelle machine à café »

Mais en quoi consiste cette association ? Il s’agit avant tout de l’intégrer aux méthodes de travail de l’entreprise. En tout, mille licences vont être distribuées aux employés du groupe Match.

Le communiqué a été écrit par ChatGPT // Source : Capture d'écran CP de MatchGroup
Le communiqué a été écrit par ChatGPT // Source : Capture d’écran CP de MatchGroup

« Imaginez un lieu de travail où le ChatGPT est la nouvelle machine à café : tout le monde s’y rassemble », vante le communiqué de presse, qui précise que les employés vont utiliser l’IA pour « améliorer » le codage, la conception, l’analyse, la création de modèles ou encore les communications internes, l’objectif étant apparemment d’« éliminer une grande partie du travail quotidien le plus pénible ». Will Wu, le chef de la technologie dans le groupe, vante les mérites d’une technologie qui boosterait la productivité des employés et révolutionnerait leur façon de travailler.

« l’IA a toujours été notre admiratrice pas si secrète »

Match Group et ChatGPT

La collaboration pourrait ne pas s’arrêter à ces changements internes. « Qu’il s’agisse d’améliorer les fonctions de confiance et de sécurité ou de perfectionner les algorithmes de connexion amoureuse, l’IA a toujours été notre admiratrice pas si secrète. Et avec cette dernière collaboration, nous renouvelons nos vœux de cheminer vers un avenir débordant d’innovation », indique de manière très cryptique ce communiqué — écrit par ChatGPT, rappelons-le.

Ce bien étrange communiqué se termine en précisant que Match Group et OpenAI « ne font que commencer ce voyage technologique romantique ». Des fonctions propulsées par IA pourraient-elles voir le jour dans Tinder, Hinge ou OkCupid ? Cela en prend, semble-t-il, le chemin. Reste à savoir si ces apps, déjà accusées de déshumanisation des rapports humains, ont tant que cela à y gagner.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.