Un projet propose de télécharger des informations sur l’invasion, déguisées sous le nom de films ou de séries récents, et de les diffuser ensuite sur les plateformes de téléchargement illégales russes. L’objectif est d’informer la population sur les massacres perpétrés par l’armée.

La population russe connaît une quasi-obscurité médiatique depuis le mois de mars 2022. Tous les journaux, radios ou chaînes TV d’opposition du pays ont mis la clé sous la porte. Une équipe de cyberactivistes ukrainiens tente malgré tout d’informer les Russes sur l’invasion de l’Ukraine en diffusant des informations non censurées depuis un site de torrent, a repéré Bleeping Computer le 1er août 2022. Cette méthode de téléchargement de fichiers morcelés sur différents serveurs est surtout utilisée par le grand public pour pirater des films, séries, livres, etc.

Baptisée « Torrents of Truth », cette initiative veut briser la propagande du Kremlin et ouvrir les yeux aux Russes sur ce qui se déroule en Ukraine. Le projet contient une liste de fichiers avec des sources d’information crédibles, des instructions sur le téléchargement et l’installation d’un VPN pour garantir l’anonymat. Les vidéos incluses dévoilent les images de massacres cachés à la population Russes.

Des initiatives pour informer la population

Selon Torrents of Truth, environ 43 % des Russes obtiennent actuellement leurs films et émission de divertissements illégalement depuis des fichiers torrents. Les sites de téléchargement sont d’autant plus utilisés dans les pays où l’accès au cinéma et aux séries internationales est compliqué. Les activistes ukrainiens propagent alors les fichiers sur ces plateformes et des Russes se retrouvent avec un reportage sur l’invasion au lieu du dernier Batman.

Torrents of truth
Le site propose de télécharger ces fichiers et les partager sur les plateformes de torrent. // Source : Torrents of truth

Le projet diffuse pour l’instant 21 torrents, cachés sous des noms de films récents, la dernière saison d’une série et des logiciels populaires tels que Photoshop.

Depuis le début de l’invasion, plusieurs initiatives tentent d’apporter un peu de lumière sur l’invasion auprès de la population russe. Une association lituanienne a lancé une campagne baptisée « Call Russia » – « Appelez la Russie », en français – visant à contacter des citoyens lambda pour discuter avec eux de la situation. Le gouvernement ukrainien a rapidement ouvert une chaîne Telegram « Ищи своих » – Cherchez les vôtres » en français – sur laquelle sont diffusées les photos et l’identité des soldats russes décédés sur le sol ukrainien. Néanmoins, malgré les informations diffusées en ligne et le retour des cadavres des militaires, une grande partie de la population soutiendrait encore l’invasion.