Une entreprise appelée Meta Company a publié une lettre ouverte affirmant que Meta, le nouveau nom du groupe Facebook, a essayé de racheter son nom. Elle dit avoir refusé, et que Facebook l'aurait quand même fait. Cependant, il n'y avait que peu de traces en ligne de la fameuse « Meta Company » avant la semaine dernière.

Le site internet officiel de Meta Company n’est constitué que d’un grand communiqué de presse. Il s’agit d’une page intitulée « Facebook a volé notre nom et notre gagne-pain », qui a été mise en ligne le 1er novembre 2021.

Trois jours plus tôt, le groupe de Mark Zuckerberg annonçait qu’il changeait de nom pour devenir Meta, une entité qui inclurait à la fois le réseau social Facebook, Instagram, WhatsApp, Messenger et Oculus (dont le nom disparaît au passage), et qui correspond à ses ambitions de métaverse.

Le communiqué de Meta Company est signé Nate Skulic, qui se présente comme le fondateur. Il y affirme que Facebook aurait proposé de racheter sa marque depuis les « trois derniers mois » : « des avocats de Facebook nous harcèlent pour qu’on leur vende notre nom. Nous avons refusé leur offre en nous justifiant sur plusieurs points  », affirme-t-il. L’homme assure notamment que l’offre de Mark Zuckerberg n’aurait pas été assez haute pour «  couvrir les frais de changement ».

Le communiqué de l’étrange entreprise Meta Company

La multinationale aurait également refusé de communiquer à Nate Skulic les raisons de ce rachat (et, au départ, son propre nom) et ce qu’elle souhaitait faire avec sa marque.

Ironiquement, la fin de la page meta.company renvoie vers des comptes sur les réseaux sociaux… du groupe Meta, Facebook et Instagram. Lorsque l’on clique dessus, on remarque qu’ils ont tous été créés il y a à peine quelques jours, et ne sont nourris que du communiqué du presse de Nate Skulic. S’agirait-il d’un coup de communication pour essayer de grappiller un peu d’argent, en surfant sur la nouvelle popularité du nom Meta  ?

La nouvelle page Facebook de Meta Company a été créée début novembre 2021 // Source : Capture d’écran

Meta Company existe-t-elle vraiment ?

Plusieurs indices laissent en effet penser que la startup Meta Company était jusqu’ici plus une coquille vide qu’une entreprise florissante.

D’après nos recherches, un homme appelé Nathaniel Skulic a bien fondé une entreprise en septembre 2013 du nom de META LLC. Mais depuis, la startup n’a quasiment rien fait depuis.

Sur les sites de vérification de noms de domaine, on voit que le site meta.company a bien été déposé en 2014, mais qu’il a été mis à jour le 31 octobre 2021. On voit d’ailleurs sur le site WayBack Machine qu’il a connu une activité beaucoup plus importante depuis le 1er novembre que sur les dix dernières années.

« Ils ne pouvaient pas nous racheter, alors ils ont tenté de nous enterrer avec leur poids médiatique », insiste pourtant le communiqué de Nate Skulic, passant sous silence le fait que son entreprise n’était jusqu’ici… pas vraiment connue médiatiquement. L’homme continue ensuite avec assez peu de modération : « Nous ne devrions pas être étonnés par ces actes (…) les cadres et employés de Facebook sont fourbes et agissent de mauvaise foi, non seulement envers nous, mais toute l’humanité.

Au-delà de cette affaire, il convient de rappeler qu’il existe de nombreuses entreprises, dans l’histoire, qui se sont emparés du nom « meta ». De 2013 à 2019, une firme appelée Meta s’était lancée dans la réalité virtuelle, avant de mettre la clé sous la porte. Mais d’autres existent encore, comme meta.inc, une agence de design numérique, ou aussi meta wine, qui fabrique du vin.

Après les annonces de Mark Zuckerberg fin octobre, une autre startup appelée Sense avait aussi fait savoir que le logo de Meta (qui a été conçu aussi en 3D) était très proche du sien.

Nous avons contacté Meta Company pour en savoir plus sur ce que faisait l’entreprise avant le 1er novembre 2021. Nous mettrons cet article à jour en cas de retour.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo