Electronic Arts a annoncé un plan de licenciements de 350 personnes, soit un peu moins de 4 % de ses effectifs.

« Le troisième trimestre a été difficile pour Electronic Arts et nous n’avons pas atteint nos objectifs », expliquait Andrew Wilson, CEO, le 5 février 2019. Quelques semaines plus tard, le couperet est tombé. Dans un communiqué laconique publié le 26 mars 2019, l’intéressé a repris la parole pour annoncer le licenciement de 350 personnes. 

« C’est un jour difficile (…). Il y a des décisions importantes mais compliquées à prendre, et nous ne les prenons pas à la légère », explique Andrew Wilson. Il a promis que les personnes touchées seront accompagnées pour une transition en douceur. Sont surtout touchés des départements qui ne concernent pas le développement (marketing, distribution…).

Octane n’arrête jamais de bouger, même après la mort de l’ennemi. // Source : Youtube/Apex Legends

Les branches japonaises et russes vont fermer

Autre conséquence de cette restructuration, Electronic Arts a décidé de fermer les branches opérationnelles de la Russie et du Japon. Ce qui ne veut pas dire que les jeux à venir ne sortiront pas dans ces deux marchés. « Nous avons l’ambition de devenir l’éditeur numéro 1 au monde et, en toute honnêteté, nous n’y sommes pas encore. Nous avons du travail à faire sur nos jeux, notre relation avec les joueurs et notre activité », a écrit Andrew Wilson dans un mail interne récupéré par Kotaku. En bref, EA a besoin de faire des économies en attendant des lendemains qui chantent. 

Cette décision intervient à quelques jours du passage à une nouvelle année fiscale, suggérant qu’EA n’a pas su rectifier le tir pendant le quatrième trimestre de l’exercice en cours — malgré le lancement plus que réussi d’Apex Legends. Pour 2019/2020, le géant compte se remplumer avec son Battle Royale mais aussi Star Wars : Jedi Fallen Order et le prochain FIFA. Sans oublier Anthem, s’il se remet de son lancement compliqué.

On rappelle qu’Electronic Arts n’est pas le seul éditeur à se délester de plusieurs centaines d’employés. Il y a quelques semaines, Activision a également procédé à des coupes dans son personnel alors qu’il avait pourtant observé des chiffres records dans son plus récent bilan financier.

Partager sur les réseaux sociaux