Revolut a obtenu une licence bancaire européenne et va pouvoir proposer des services similaires aux banques traditionnelles dès 2019.

La banque mobile Revolut devient une « vraie » banque. L’entreprise anglaise a obtenu une licence bancaire européenne, en Lituanie, ce jeudi 13 décembre. Elle demandait ce statut depuis plus d’un an. Cette autorisation va lui permettre de proposer un éventail de services que les banques traditionnelles offrent, mais avec son interface mobile qui convient aux nouveaux usages et ses frais réduits.

Grâce à l’obtention de cette licence, Revolut annonce d’ores et déjà l’arrivée en 2019 de comptes courants complets, de facilités de découvert, et d’une offre de crédit aux particuliers et aux entreprises. La licence offre également de nouvelles garanties aux utilisateurs de la banque. Par exemple, les comptes des clients sont désormais protégés par le European Deposit Insurance Scheme. Cette assurance, votée en 2015 par l’Union européenne, couvre les clients en cas d’insolvabilité de Revolut, à hauteur de 100 000 €.

Avec 3,5 millions de clients et 8000 nouveaux comptes ouverts chaque jour, Resolut continue sa croissance. // Source : Resolut

Une licence lituanienne « passeportable » dans les pays de l’UE

Le déploiement des nouveaux services se fera progressivement en 2019. La banque anglaise doit « passeporter » sa solution dans les différents pays européens : s’il est compliqué d’obtenir une licence pour un pays, ici la Lituanie, celle-ci est facilement déclinable à d’autres pays de l’UE, mais il faut tout de même passer par un processus administratif. Revolut indique qu’elle va donner la priorité à la France, au Royaume-Uni et à la Pologne, qui seront donc les trois premiers pays européens à recevoir les nouveaux services, après la Lituanie.

Cette licence fait changer Revolut de statut, et s’accompagne en conséquence de certaines contraintes. Elle va avoir l’obligation de renforcer ses processus de maîtrise des risques, des capitaux et des fonds de ses clients.

Sa concurrente allemande N26 avait déjà obtenu une licence en 2016, mais Revolut n’avait alors qu’un an d’existence. La banque anglaise continue ainsi sa croissance, après avoir annoncé être rentable en début d’année, et affirme avoir plus de 3,5 millions de clients. Elle envisage désormais un développement à l’ensemble des pays de l’Union européenne, mais aussi à l’étranger, notamment aux États-Unis, à Singapour et au Japon, dès l’année prochaine.

Partager sur les réseaux sociaux